J'avais annoncé, dans mon année généalogique, la parution d'un ouvrage sur les routes du Canton de Brie-Comte-Robert, Seine-et-Marne, rédigé initialement par le Docteur Roger GOULARD d'octobre 1944 à mars 1945. Mais… c'est sans compter des difficultés d'autorisation de publication…

Cet écrit initial est coté Mdz777 aux Archives départementales de Seine-et-Marne. Je l'ai eu dans les mains par erreur de saisie. Mais, quel manuscrit intéressant. Il faut dire que le Docteur GOULARD était très prolifique en écritures… Mais cet ouvrage-là, les routes du canton de Brie-Comte-Robert, est resté dans les archives, remis au Directeur de l'époque… Un document privé !

Le document, photographié et saisi sur l'ordinateur, est resté là quelques années. Puis, avec mes amis et correcteurs de l'association Mémoire de Moissy, nous avons décidé de lui donner vie. Oh, cela n'a pas été un mince travail ! Il a fallu, dans un premier temps, corriger toutes les fautes de saisie ou d'imperfection grammaticale. Puis, avec minutie, nous avons remis de l'ordre dans les écrits : à l'époque, le docteur GOULARD ne bénéficiait pas d'outils comme l'ordinateur ou internet… Il y avait donc beaucoup de redondances dans ce qui était écrit, des erreurs d'histoire aussi, parfois. Toute cette "correction" des imperfections nous a pris plus de deux années : nous n'y travaillions pas à plein temps, seulement tous les vendredis matin… Dans le même temps, nous avions aussi commencé un ouvrage sur les soldats de la commune Morts pour la France…

(c) Mémoire de Moissy

L'ouvrage terminé, dans sa partie rédaction, a dû être "aménagé" : un livre sans image n'est plus un livre, il n'intéresse pas autant le lecteur. Nous sommes donc allés, mon ami et moi, sur le terrain : il fallait faire les photos de ce qui existe encore de nos jours. Mon ami a même été jusqu'à aller dans l'eau, au milieu de l'Yerres, eaux basses bien évidemment, pour mieux prendre les ponts… Nous avons cherché au fond de certains bois, au bout de certains chemins dits "sans issue" pour trouver LA demeure décrite dans l'ouvrage…

Nous avons aussi dû acheter des cartes postales anciennes afin d'illustrer le document avec des photos plus anciennes, début du 20ème siècle ! Des vues de bâtiments et lieux n'existant plus…

Et voilà, en mars 2016 : le livre est prêt : il n'y a plus qu'à…. Qu'à avoir l'autorisation des Archives Départementales ! Et là, d'un seul coup, tout me semble beaucoup plus compliqué ! Un courrier adressé en avril est toujours sans réponse. Pourquoi ? Première explication : beaucoup de retard dans l'étude des correspondances. Je veux bien entendre. Mais lorsqu'il est question de me donner réellement une réponse, c'est lettre morte : le cas ne se connaît pas !

Nous n'utilisons pas le document dans sa forme initiale mais bien remaniée. Nous n'utilisons aucune photo prise aux archives. Nous avons bien précisé en début de l'ouvrage que les descendants, que nous n'avons pas trouvé malgré de nombreuses recherches, ayant-droits devraient se faire connaître. Mais non, rien !

Les Archives de Seine-et-Marne, sur le site en ligne disent "Une fois reçue, la demande de réutilisation est soumise à la direction des Archives départementales qui adressera une réponse dans un délai maximum d'1 mois dès lors que la demande est intégralement remplie […]". Les motifs qui peuvent justifier un refus sont les suivants : "Toutes les informations publiques conservées aux Archives départementales de Seine-et-Marne ne sont pas réutilisables. Cette impossibilité est liée dans la plupart des cas au délai de communicabilité des documents ou à la détention par un tiers de droits de propriété intellectuelle sur ces documents. Toute restriction ou toute interdiction de réutilisation est fondée sur des motifs d'intérêt général, liés en particulier à la sensibilité des informations en cause et à la nature de l'usage envisagé".

Le 19 mai 2017, le Département de Seine-et-Marne a adopté de nouveaux tarifs et une licence auxquels est soumise toute réutilisation à titre commercial des informations publiques conservées par les Archives départementales de Seine-et-Marne. […]

Dois-je donc en conclure que j'ai le droit de publier mon ouvrage ? Avec ou sans autorisation ? Je serai sur place mardi prochain, et… je poserai la question !

De fait, je suis inquiète : notre ouvrage sur les soldats se termine… Il nous faudra demander les autorisations à plusieurs dépôts d'archives, départementaux, nationaux, historiques, internationaux… Combien de temps allons-nous devoir patienter avant de pouvoir éditer ?... Un certain temps…