Quel généalogiste amateur n'a jamais envisagé d'écrire l'histoire de sa famille ?...

 

http://festilivresjeunessesarras.unblog.fr/2012/04/22/festi-livres-de-la-jeunesse-sarras-13-mai-2012/

Mon ami Yves l'avait commencée, et, faute de temps, il est décédé avant de la finir. Lorsque j'écris faute de temps, ce n'est pas qu'il travaillait encore, il était à la retraite depuis bon nombre d'années ! C'est que ses activités de bénévole l'occupaient tant, qu'il n'avait plus de temps à consacrer à ses recherches généalogiques et à la rédaction de cet ouvrage…

En effet, le temps pour la rédaction d'un ouvrage dépend de plusieurs facteurs…

Le premier facteur est le temps journalier que vous pouvez consacrer à ce travail. En effet, il faut être régulier sur ce travail car des arrêts trop longs empêchent l'esprit de se fixer sur les idées du sujet et… la rédaction devient difficile.

Le second est le plan que vous vous êtes imposé. Ah ! Ce plan que je rechignais tant à rédiger alors que j'étais au collège… L'introduction, le corps et la conclusion !... Que de mauvais souvenirs scolaires !... Mais, désormais, je prends le temps de préparer ce plan. Je définis les chapitres dont je vais avoir besoin et puis, j'attaque. Pas toujours dans l'ordre des chapitres, c'est-à-dire, le premier, le deuxième, le troisième, etc. Je rédige plutôt en fonction de la nécessité de précision et aussi de l'inspiration du moment. Je rédige les chapitres qui font le corps de mon ouvrage en plusieurs fois ; cela me permet de "perfectionner" la rédaction…

Le troisième facteur, et non le moindre, est celui des renseignements que vous allez inclure à votre rédaction. Je m'explique. Vous voulez rédiger l'histoire de votre famille, certes, mais laquelle ? de quand à quand ? par quel thème ? Je ne pense pas qu'une rédaction "globale" soit réalisable.

Soit je me pencherais sur une seule personne, quitte à en réaliser d'autres sur d'autres ancêtres… La biographie d'une personne est longue à réaliser mais tellement enrichissante. Le temps est "borné" puisque la rédaction se fait de la naissance au décès…

Soit je prendrais le thème "géographie" afin de comprendre et de pouvoir expliquer aux autres membres de ma famille comment nous pouvons avoir des ancêtres d'Alsace (parfois d'Allemagne), d'Angleterre, de Belgique, de la Manche, du Pas-de-Calais, etc.

Je pourrais aussi choisir le thème "histoire", d'actualité avec le centenaire de la Guerre 1914-1918. Quels sont nos ancêtres qui ont participé à cette Guerre ? Etaient-ils dans les mêmes régiments ? Etaient-ils sur les mêmes lieux de combats ?

Un thème qui m'attire aussi est celui des prénoms. J'ai remarqué que certains prénoms, non pas ceux de père en fils ou de mère en fille, mais des prénoms qui sautent quelques générations et qui reviennent. Lorsque des ancêtres ont plusieurs prénoms, ils correspondent parfois à d'autres donnés quelques trente ou quarante années plus tôt…

Un dernier thème que je pourrais choisir serait celui de la profession. En effet, certaines branches de ma généalogie enchaînent la même profession de père en fils. La musique est aussi présente dans un branche… j'ai deux neveux musiciens, un cousin passionné de guitare et de musique…

Le quatrième facteur est la publication : combien d'exemplaires ?... Alors, je vous répondrais, ça dépend… En fait, cela dépend de la distribution que vous désirez en faire. Soit un seul exemplaire, vous le peaufiner, vous le chouchoutez, mais vous le gardez pour vous ? Question que je me poserai : quel intérêt ? Soit vous envisagez de le distribuer dans la famille et la question est : ai-je les moyens d'offrir un exemplaire à chacun ? Combien sont-ils ? Alors, le mieux est de leur proposer d'acheter leur propre exemplaire… La question des finances en famille est un sujet parfois très délicat…

Prêts à écrire ? N'hésitez surtout pas ! Vous prendrez du plaisir et vous ferez plaisir à coup sûr ! A vos plumes !...