samedi 17 août 2019

Marie Pauline DUPERREY, quelle triste vie…

Une simple plaque en mauvais état dans le carré militaire du cimetière parisien de Pantin, carré très, mais alors très mal entretenu, et je découvre la triste vie d'une dame… Le carré militaire du cimetière parisien de Pantin attire mon attention tellement il est triste ! Le drapeau français est en lambeau, les plaques des soldats Morts pour la France au cours de la première Guerre mondiale sont recouvertes de mousse. Alors, ça et là je prends des photos en me disant que je ferai, un jour, revivre ces soldats oubliés… La... [Lire la suite]

jeudi 15 août 2019

Challenge UPro-G : une donation…

Il est aisé de trouver ce genre de document dans les liasses de notaire. Souvent, elles sont d'un époux pour l'autre et de l'autre pour l'un… Pierre Edouard DEVILLERS naît le 13 décembre 1818 à Paris, fils de Louis Honoré Julien et Marguerite Charlotte BELLIER. Il est l'aîné d'une fratrie de trois enfants, tous nés à Paris : Charles Dominique, le 6 septembre 1822, mon sosa 48, Nicolas Joseph, le 16 septembre 1826 Louis Honoré, relieur, a fait faillite dans les années 1840. Son fils Charles, grâce aux finances de son épouse,... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 13 août 2019

Le cimetière de Pantin et une grosse déception…

Parfois, il est des choses simples à trouver mais… qui ne nous inspirent pas vraiment : ne pas savoir est une bonne raison ! alors nous remettons au lendemain, puis au lendemain et encore au… Mon histoire est simple, banale et ressemble à d'autres... Je n'ai quasiment pas connu ma grand-mère maternelle. Elle s'est suicidée en ouvrant  le gaz ! Le veuf, mon grand-père-maternel s'est remarié six mois plus tard. Conclusion, ma mère, fille unique, a coupé les ponts. Fin de l'histoire ! Mais voilà, ma mère est décédée avant mon... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 1 août 2019

LANGINIER Maurice Maxime et la Légion d'Honneur…

Maurice Maxime LANGINIER est un "collatéral", cousin germain direct de mon sosa 8 et cousin germain "par alliance" de mon sosa 4… Ce n'est donc pas un inconnu dans la famille, quoi que… ! Maurice Maxime LANGINIER naît le 29 juillet 1893 à Vailly-sur-Aisne, dans l'Aisne, fils de Octave, vingt-neuf ans, employé, et Léonie Louise Camille POITEVIN, vingt-deux ans. Il est le deuxième d'une fratrie de quatre enfants, tous nés à Vailly : Benjamin Octave Camille, le 30 mars 1892, Eugène Georges, le 3 août 1895, décédé le 31 du même... [Lire la suite]
vendredi 26 juillet 2019

Challenge UPro-G : un animal…

Un animal en généalogie… difficile de caser le thème, quoi que !... Au Fort de Vaux, en ce 1er juin 1916, des animaux sont présents : quatre pigeons, et Quiqui, le chien ! Si les hommes ont souffert, Quiqui aussi : il a été gazé, comme les soldats, il a souffert de la soif, comme les soldats, et… il est fait prisonnier, avec les soldats ! 1er Juin 1916 Depuis le Fort de Vaux, le Commandant RAYNAL assiste, lorgnette en mains, au pilonnage de la Caillette. Il ne peut rien faire pour tous ces camarades qui tombent sous le feu nourri... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
mardi 16 juillet 2019

Les cimetières de nos communes, une source ?

Naturellement oui ! Comment exploiter cette (ces) source(s) ... Nous aimons tout savoir de nos ancêtres : le lieu de naissance, celui du ou des mariage(s), et enfin celui du décès. Mais celui de l'inhumation est aussi important : c'est tout de même là que repose notre ancêtre en sa dernière demeure. Pour beaucoup, nous arrêtons nos recherches une fois la date de décès connue, mais après ? Qu'est-il advenu du ou de la décédé(e) ? Rechercher LA sépulture de notre ancêtre, voire de nos ancêtres n'est pas une tâche toujours aisée.... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 08:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

samedi 15 juin 2019

Challenge UPro-G : Un porté disparu…

Un porté disparu, pendant la Première Guerre Mondiale, est un soldat qui n'apparaît plus dans les états de personnels de l'unité sans qu'il soit possible de justifier s'il est blessé ou mort… Zélie CAILLOT tient une auberge à Moissy-Cramayel au recensement de population de 1886. Parmi ses pensionnaires se trouvent Louis PRINGUEZ, 45 ans, ouvrier mécanicien, Georges PRINGUEZ, 24 ans, ouvrier mécanicien et Amélie HOURDEQUIN, manouvrière. Ils sont tous les trois natifs de la commune de Bonneuil-les-Eaux, dans l'Oise. Louis est le... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
mercredi 12 juin 2019

Première Guerre Mondiale : blessés, prisonniers, morts ou disparus…

A l'époque de cette fichue guerre, pas d'ordinateur, pas d'internet ! Juste le crayon et le courrier, et… beaucoup de personnes pour faire "le tri"… Dès le début des hostilités, le gouvernement français a bien pris conscience de ce problème : comment suivre les soldats, en fonction de leur situation d'activité, afin de pouvoir renseigner les familles ? Le Bureau de Renseignements du Ministère de la Guerre a donc été mis en place et son rôle était de centraliser tous les renseignements relatifs aux soldats : blessés, malades,... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
mercredi 5 juin 2019

Challenge UPro-G : sur la route…

Sur la route… Aujourd'hui, nous nous déplaçons aisément : voiture, bus, train. Donc, prendre la route pour aller rencontrer des personnes d'un autre village n'est pas insurmontable. Les rencontres sont beaucoup plus aisées. Mais nos ancêtres… Comment parcouraient-ils les kilomètres qu'ils faisaient ? Combien de temps mettaient-ils ? Pourquoi quittaient-ils leur village ? Bien entendu, il y a autant de réponse que de généalogies ! En effet, pour certaines branches, les ancêtres n'ont pas quitté leur village, au pire faisaient-ils... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
mardi 28 mai 2019

Challenge UPro-G : une chanson…

Le thème me pousse à répondre tout de suite "Nuit et Brouillard" de Jean FERRAT ! Pourquoi ?... Adolescente, c'est la culture anglosaxonne que je privilégiais dans mes chansons et musiques, ne comprenant, bien évidemment, pas toujours ce qu'elles pouvaient exprimer mais l'association des paroles et de la musique me plaisaient bien. Côté chansons françaises, j'aimais beaucoup certaines "vieilles" chansons de Charles TRENET, Edith PIAF, Jacques BREL, peu BRASSENS que je trouvais "osé" dans son vocabulaire. Par contre, Jean FERRAT…... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,