La généalogie, ce n'est pas seulement les recherches sur le net ! Nous avons à notre disposition de nombreux dépôts d'archives, dont certains trop ignorés.

Le dépôt le plus connu est celui des Archives départementales. Il est très utilisé mais pas autant fréquenté. En effet, bon nombre de ces dépôts ont mis certaines archives en ligne dont celles qui intéressent le plus les généalogistes : les registres paroissiaux et ceux de l'état civil.

Seulement, il y a beaucoup d'autres sources d'informations et là, il est nécessaire de se déplacer. Il est vrai que si vous habitez Marseille et que vos ancêtres sont originaires du Nord, difficile de vous rendre aux Archives départementales.

Il y a les archives du Service Historique des Armées ; beaucoup parlent du dépôt de Vincennes, mais, sur leur site, il est présenté les autres dépôts. La répartition des archives a été faite sur 9 autres centres. Il est possible de demander des reproductions de documents pour le cas où vous ne pouvez pas vous déplacer.

Il y a des archives en ligne qui sont très connues depuis le début du Centenaire de la 1ère Guerre Mondiale, celles du Secrétariat Général pour l'Administration SGA, ou plus communément, le site de Mémoire des Hommes. Là encore, de nombreuses informations du domaine des Armées.

 

Caran

 

Et puis il y a les Archives Nationales… Rien que le lieu mérite le déplacement. Le personnel présent est très compétent et serviable. Ce dépôt d'archives renferme des documents sur les institutions publiques sous l'ancien régime, des archives des anciens chefs d'état, de 1789 à nos jours, les minutes des notaires de Paris, les archives de personnes privées, etc.

Il y a aussi les Archives des Ministères… Là, je vous invite à chercher ce qui vous concerne, vous intéresse…

Je termine par le meilleur dépôt des archives que vous puissiez consulter : les archives familiales ! Il faut interroger, demander, enregistrer, fouiner, revenir à la charge auprès de celui qui a LA mémoire familiale… Personne n'est éternel ! Qui n'a pas regretté, après le décès d'un être cher, de ne pas avoir poser LA question, de ne pas s'être intéressé à ce qu'il ou elle pouvait dire ?...

Quelques conseils pour vous rendre dans des dépôts d'archives :

1 – vérifiez sur leur site internet les conditions d'accès, d'inscription, jour et heure d'ouverture,

2 – inscrivez-vous à l'avance ou imprimez le formulaire d'inscription, ainsi vous avez tous les éléments et ne perdez pas de temps à l'arrivée,

3 – regardez en amont, toujours sur le site, si vous pouvez obtenir les cotes des documents qui vous intéressent, en même temps, vérifiez si vous ne pouvez pas en réserver à l'avance, toujours en vue d'un gain de temps sur place,

4 – enfin, et pas des moindre, préparez vos papiers : les documents de départ de vos recherches, des feuilles volantes, des crayons de bois, une gomme, un taille crayon, si vous avez, votre appareil photo (vérifiez l'état de vos piles et batteries). Le must : venez avec votre ordinateur portable !

5 – internet dans les dépôts des archives : quelque fois, il y a un accès direct à internet (Archives du Loir-et-Cher, par exemple), d'autres fois, le plus souvent, cet accès n'existe pas. Vous pouvez vous procurer un accès internet nomade auprès de votre fournisseur d'accès de la maison. Cela ne revient pas trop cher si vous ne l'utilisez qu'avec modération…

 

Maintenant ? Il n'y a plus qu'à…