Couverture

Il est amusant de faire le point sur ce que nous avons pu faire lors d'une année, proche, et de penser à ce que nous pourrions faire pour l'année qui se présente…

L'année 2018 m'a permis de consulter de nombreux documents dans de nombreux dépôts d'archives parisiens

Je suis allée jusqu'aux Archives Nationales de Pierrefitte, et, désormais, je m'y rends régulièrement. J'y ai cherché beaucoup de documents différents : des dossiers de naturalisations et d'options, des dossiers de la Société des Gens de Lettres, des dossiers de la 1ère Guerre Mondiale comme les registres d'état civil de régiment ou les cahiers des hôpitaux (celui de sedan, entre autres), des dossiers de la 2nd Guerre Mondiale comme les listes des décédés dans le camp de Neuengamme ou les enrôlés des force dans l'armée allemande des départements du haut et du Bas-Rhin…

Je suis allée aussi aux Archives Diplomatiques de la Courneuve. J'ai consulter des dossiers de fonctionnaires mais j'ai aussi pris le temps de feuilleter les annuaires, riches en renseignements autres que ceux sur les diplomates en poste, j'ai pu noter que le fonds d'archives sur Berlin est exceptionnel. Je retournerai pour fouiller dans ce domaine-là : j'ai passé dix ans (en deux séjours), j'étais présente lors de la chute du mur et… je suis partie en même temps que les troupes…

Naturellement, je suis allée aux Archives Nationales de Paris, mais, ce dépôt-là ne m'est pas du tout inconnu. Je suis présente au moins une fois par mois tant j'ai de documents à y consulter – surtout des actes notariés : mariage, remplacements militaires, créations d'entreprises, contrats d'apprentissages, baux, etc.

J'ai aussi rendu visite aux Archives départementales de la Seine. Un peu moins que les autres dépôts mais tout de même. Là, mes recherches ont été les mêmes que dans les dépôts départementaux de France et de Navarre. J'ai tout de même pu consulter des documents pour ma généalogie personnelle et cela m'a ouvert de nouvelles pistes.

Le dépôt auquel j'ai rendu le plus visite a été celui du Service Historique de la Défense. Mon livre sur les soldats du Monuments aux Morts de la commune de Moissy-Cramayel devait être à la publication au plus tard en octobre. Cela a été chose faite mais non sans mal ! J'en ai consulté des documents de l'Aéronautique pour trouver des informations sur le terrain aérien de la commune en 1917-1918… J'ai aussi consulté les documents iconographique tant d'avions que d'aéronefs ou aviateurs mais aussi de photos de la 1ère Guerre Mondiale.

L'année 2018 a vu la publication de notre ouvrage "Morts pour la France – 1914-1918 – Moissy-Cramayel". Après cinq années de recherches, de compilations, de modifications, de corrections, nous avons enfin appuyez sur la touche qui validait la mise à l'impression. Dans un premier temps, le soulagement a été là, très fort sentiment d'avoir "enfin" fini. Puis, la crainte, celle que le sujet n'intéresse pas… Mais, nous nous sommes dit que les dés étaient jetés, que nous avions aimé ce que nous avions fait et qu'il n'y avait pas de raison… Nous avons eu raison. Le résultat valait bien toutes les matinées où nous nous sommes rencontrés pour corriger, parfois d'accord, parfois pas d'accord, parfois des discussions ardues, mais toujours avec le sentiment de vouloir bien faire, bien rédiger, bien passer le message… Maintenant que cet ouvrage est à la vente, nous allons partir sur une autre écriture. Le sujet ? Chut ! ce sera une surprise que je vous dévoilerai en cours d'année…

L'année 2019 sera celle de nouvelles rédactions et peut-être publications

L'ouvrage sur "Les routes du canton de Brie-Comte-Robert" devraient être publié au cours du premier semestre. Les autorisations de publication ne nous ont pas été accordées par les Archives départementales au vu de la formulation de notre demande. Nous contournons en présentant notre ouvrage d'une autre manière et n'ayant donc plus la nécessité d'avoir cette autorisation. Tout est en règle, cela va donc se faire rapidement…

A titre personnel, je poursuis mes écritures : le "Décannuaire sur Moissy-Cramayel", les "Morts pour la France – 1914-1918, de La Celle-Dunoise". Et puis, avec CLG Christine, nous allons travailler à quatre mains sur une idée folle qui plaira peut-être. De toute façon, cela va nous plaire de rédiger cet ouvrage… Alors, pourquoi se priver ?

Je vais aussi prendre le temps d'approfondir les renseignements que je possède sur ma généalogie personnelle. Je veux essayer de la rendre plus qualitative afin de pouvoir la présenter à mes neveux, à mes enfants…

En fait, l'année à venir ressemblera en tout points, ou presque, à celle qui vient de s'écouler… Mais j'aime !