Mes archives

Je n'ai pas d'archives favorites... J'aime bien les dépôts d'archives que je fréquente pour ce que chacun peut m'apporter...

1 – Le CARAN – Centre de Recherche des Archives Nationales à Paris (75)

Si je pouvais, j'y serais tous les jours. Pourquoi ? Les actes notariés parisiens ! Lorsque je suis à la recherche d'actes de mariages, dans les liasses, il y a toujours des pépites. Des créations d'entreprise, des "personnalités" en prise avec la justice, des contrats d'apprentissage de provinciaux qui viennent se former dans la capitale, des baux, ... Je ne m'en lasse pas ! Lorsque je suis dans cette grande salle de lecture, salle majestueuse... Un vrai bonheur !

2 – Le SHD – Service Historique de la Défense à Vincennes (94)

Là, c'est le domaine militaire ! J'y consulte les mêmes types de documents à chaque fois que je me déplace : pas assez souvent à mon goût. Je consulte les registres de corps de troupes : ces registres si lourds et si imposants que, souvent, c'est le magasinier qui me les apporte... J'y consulte les documents concernant l'aéronautique pendant la Première Guerre Mondiale, j'y feuillette les ouvrages avec les plans de batailles au jour le jour, j'y consulte les dossiers de F.F.I.... Passionnant, là encore, je reste sur ma faim à chaque fois : cinq documents uniquement, c'est beaucoup trop peu ! J'aime aussi le décor de cette superbe salle Louis XIV... le parcours dans la cour du château pour y parvenir...

3 – Le CAEF – Centre des archives économiques et financières à Savigny-le-Temple (77)

Ce dépôt-là est à dix minutes de mon bureau mais ce n'est pas celui que je fréquente le plus. Pourquoi ? Leur système de fonctionnement : nous ne pouvons pas consulter les microfilms, si nous voulons connaître la présence d'un dossier ou son absence, il faut faire la demande par courriel. Souvent, ils nous répondent qu'il n'y a pas de dossier mais je ne suis pas aussi sûre qu'eux. J'aimerais vérifier par moi-même ce qui est consultable... Ce dépôt est dans un bâtiment moderne (années 80), la salle est située dans une tour dont le côté "rue" est tout vitré...

4 – Les archives départementales de Seine-et-Marne à Dammarie-les-Lys (77)

Ce sont celles que je fréquente le plus souvent. Ce dépôt est aussi à dix minutes de mon bureau ! Après plusieurs remaniements, les locaux sont vraiment bien adaptés à l'accueil : un côté "lecture" et un côté "numérique". Il y a toujours la libre consultation des microfilms et la bibliothèque à disposition est bien fournie. Dans ce dépôt, je consulte les documents tout azimut. Je fouine, je fouille, bref, je cherche des informations et parfois, j'en trouve que je ne cherchais pas mais qui sont passionnantes... Ce dépôt est ouvert du lundi au jeudi avec possibilité de réservation de document au plus tard la veille : il n'y a plus d'attente à l'ouverture... Le bâtiment de ces archives est plus ancien que le précédent, il possède un joli petit parc où il est possible de manger son sandwich les beaux jours... J'ai visité ce dépôt et comme toujours dans ces cas-là, les archivistes nous présentent des documents non communicables : toujours un bonheur !

5 – Les archives départementales du Loir-et-Cher à Blois (41)

J'ai une pensée toute particulière pour le personnel de la salle... En effet, c'est à Blois que j'ai suivi ma formation de future généalogiste familiale professionnelle et j'ai reçu un très chaleureux accueil dans ce dépôt d'archives. La salle est petite mais... L'ambiance est familiale, amicale ! Il y a de l'échange entre les chercheurs et le personnel. Il y a aussi une petit coin pour la lecture des microfilms et la mise à disposition d'ordinateurs...

Je les ai fréquentées neuf semaines, non consécutives, et je dois dire que c'est avec plaisir que j'allais dans ce lieu... J'ai aussi visité ce dépôt et nous avons eu droit à des documents particuliers dont un très mais alors très vieux portefeuille avec quelques documents personnels dedans...

Quelque soit le dépôt d'archives, je suis toujours à ma place : fouiller, chercher, ... J'oublie toujours le temps ! Pour moi, c'est cela la recherche généalogique... Comme tout le monde, je cherche aussi sur internet, mais les informations complémentaires que l'on peut trouver dans les dépôts ont une valeur inestimable...