Famille MENOT-DEVILLERS-MONNIER-CARON-MONTCHANIN

Un mot qui cache tant de choses…

En généalogie, la famille c'est l'ensemble des ancêtres que nous avons reliés par un acte paroissial ou d'état civil. Elle peut donc atteindre un nombre pharaonique d'individus ayant, entre eux, un cousinage plus ou moins simple. La mienne en compte 41453. Cela peut paraître impressionnant mais pas vraiment. Pourquoi autant d'ancêtres ? Tout simplement parce que je lis tous les actes des petites communes où j'ai des ancêtres et je relier tous ceux qui peuvent l'être par le biais du mariage ou de la naissance. Cette généalogie, déposée sur GeneanetTM peut-être utile à d'autres généalogistes, cela peut leur donner des pistes…

Je n'approfondis pas les branches éloignées, sauf, parfois, pour aider un lointain ou proche cousin : notion fondamentale de la famille…

Il existe aussi la famille professionnelle. Les travailleurs, ouvriers, employés, cadres et autres, appartiennent tous à une famille professionnelle. Qu'elle soit liée au domaine : le médical, l'informatique, le militaire, la coiffure, la restauration, etc. ou qu'elle le soit par le lieu d'exercice : la logistique, la recherche, l'éducation, etc. Les membres de ces familles-là se reconnaissent par leurs expériences, par l'importance de leurs entreprises. Autre notion de la famille : le point commun de l'expérience… J'ai appartenu à une grande famille pendant vingt ans : la Grande Muette… Que de bons et beaux souvenirs, de belles amitiés conservées au fil du temps…

La famille des amis, "celle que l'on choisit", est une famille restreinte, sélectionnée mais pas toujours sûre. Dans ma précédente profession, il était un dicton : "Méfie-toi de tes amis, l'ennemi, tu le surveilles au quotidien !". C'est bien vrai. L'ami n'est pas toujours celui que l'on croit, il faut être vigilent. Par contre, les vrais, les anciens, ceux qui nous ont accompagné tout au long de notre vie, ceux-là, nous les connaissons et nous les aimons… Ce sont devenus des frères et sœurs de cœur ! Je suis vernie aussi sur ce point-là : j'ai deux sœurs de cœur géniales. Nous avons été élevés ensemble, elles avaient quatre autres frères et sœurs, ils ne sont plus que deux, j'avais un frère, il n'est plus. Mais nous sommes là, et nous savourons chaque rencontre, même si elles ne sont pas nombreuses, pas assez à notre goût, nous les programmons et nous les apprécions…

La famille, la vraie, celle du sang. Celle qui nous égratigne parfois, celle qui s'effiloche au fil du temps par les départs des uns et des autres… Ces départs vers les destinations d'où l'on ne revient pas… Mais cette famille-là, même si la vie nous a éloigné pour des années, pour des raisons qui ne méritaient même pas que l'on y prenne attention, cette famille-là c'est la nôtre, celle de notre cœur. Celle qui restera en nous, quoiqu'il advienne, avec le meilleur mais aussi avec le pire. Dans notre cœur, tout se côtoie, mais ce qui en ressort c'est l'amour des nôtres. Les mauvais moments que nous avons pu traverser, les défauts de ces disparus, nous ferons désormais sourire. Ils resteront nos souvenirs, nos merveilleux souvenirs. Il faut donc bien profiter de notre famille au moment présent : pas aujourd'hui, c'est déjà le passé, mais demain et tous les autres jours qui suivront…

Reste la plus importante : la famille que l'on a construite : nos enfants, nos petits-enfants, un jour viendra, les arrière-petits-enfants… C'est un bonheur de chaque jour ! Qu'ils soient proches – 300 m, ou éloignés – 9 618 km et 6 858 km, rien ne nous sépare ! Nous avons tant de moyen d'échanger, de nous parler : les applis WhatsappTM, SkypeTM, le téléphone, la messagerie, le courrier – eh oui, encore la Poste… Donc, rien ne peut nous séparer…

Alors, quelle que soit la famille à laquelle vous appartenez, prenez le plaisir de cette famille, partagez avec cette famille, aimez cette famille ! La vie vous rendra cet amour…