"Waterloo ! Waterloo ! Waterlo ! Morne plaine !

Comme une onde qui bout dans une urne trop pleine

Dans ton cirque de bois, de côteaux, de vallons,

La pâle mort mêlait les combres bataillons.

D'un côté c'est l'Europe et de l'autre la France…"

(Victor Hugo – Expiations)

 

Waterloo © Antequam

L'histoire

Début 1815, Napoléon est encore emprisonné à l'Île d'Elbe, île proche des côtes marseillaises. Il débarque sur le continent le 1er juin de la même année.

Dans le même temps, Louis XVIII s'enfuit à Gand, en Belgique. C'est la porte ouverte pour la marche triomphale de l'Empereur sur Paris. Il lève l'Armée du Nord et continue sa progression. Les Alliés, l'Angleterre, la Prusse et l'Autriche, progressent aussi vers la France en venant de Belgique. Ils veulent contrer "l'usurpateur"…

Les conditions climatiques sont déplorables ! Le terrain est détrempé ! Les soldats pataugent dans la boue !

C'est la défaite pour les Français. De retour à Paris, Napoléon abdique le 21 juin 1815 à l'Elysée et envisage de quitter le pays pour fuir aux États-Unis. Les Anglais interceptent la frégate La Saale, à bord de laquelle se trouve l'Empereur qui leur demande l'exil. Ces derniers le débarquent sur l'Île de Sainte-Hélène.

C'est là que Napoléon 1er, Empereur des Français, décède le samedi 5 mai 1821, à l'âge de cinquante-deux ans.

Napoléon 1er © Antequam

 

 

Que reste-t-il aujourd'hui ?

C'est un lieu célèbre où les touristes passent… Un musée, un parcours des champs de bataille en petit train, des reconstitutions de la bataille, une taverne "Le bivouac de l'Empereur", la Butte du Lion, d'où la vue sur les champs de bataille est exceptionnelle et… une statue de Napoléon 1er !