Vous ne le savez sûrement pas, mais nous écrivons tous sur le Web dans le format XML !

Nous écrivons, nous publions, nous échangeons nos données. Mais ! Nous sommes-nous posés la question de savoir comment un chinois, un américain, un russe, un…, pouvait lire nos données ? Je ne parle pas de la langue utilisée comme langue de conversation mais bien de langage informatique !

Vous imaginez si nous avions aussi chacun notre langage ?... Quel bazar se serait !

xml

XML – eXtensible Markup Language

Tout d'abord utilisé en programmation, donc un "langage". Avec le temps, ce "XML" est devenu un format de fichier texte, .xml, format universel comme l'est le format .txt ou .rtf.

Il est donc important, désormais, lorsque vous recevez un message texte ou autre, de bien vérifier dans votre logiciel si vous pouvez l'ouvrir. En effet, nos logiciels de texte sont formatés par défaut pour ouvrir et enregistrer les fichiers en fonction de leur propre fonctionnement.

De même, lorsque vous désirez partager un fichier au format texte avec une personne qui utilise un logiciel que vous ne connaissez pas, vous devez, au moment de l'enregistrement, sélectionner une extension "internationale" comme .txt, .rtf ou, désormais, .xml.

Ainsi, grâce à l'informatique, nous pouvons échanger mondialement nos données.

Vous le saviez déjà pour le format .ged ! Non ? Alors, je vous confirme que le format d'échange international de nos données de généalogie est le format gedcom, .ged.  Gedcom comme genealogical data communication. Il n'est même pas besoin de parler d'international… Rien qu'entre les DEUX logiciels, Généatique et  Hérédis, nous pouvons échanger grâce à ce type de fichiers. Pour basculer nos généalogies sur Généanet, c'est aussi ce type de fichier…