jeudi 8 février 2018

Flirey et Paul MINOT, ancien lieutenant, 1ère partie…

Le 23 juillet 1927, lors du meeting des anciens prisonniers de guerre (A.P.G.) du Centre, le Lieutenant MINOT a parlé… Monsieur SIMONET, président "Nous devions faire une manifestation publique pour la réhabilitation des fusillés de Flirey. Et voilà pourquoi la réunion de ce soir a été organisée. C'est parce que nous nous sentons les frères les plus proches, les plus vrais, des fusillés de Flirey car nous avons la conviction que si les Allemands nous avaient fait la blague de nous lâcher dix minutes ou un quart d'heure après notre... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

mercredi 7 février 2018

Flirey et le 63ème Régiment d'Infanterie dans la tourmente de la Première Guerre Mondiale…

L'affaire Flirey – refus de partir au combat de toute une compagnie – fera grand bruit jusqu'à la réhabilitation des soldats fusillées en 1934… Qu'en est-il ? Les faits relatés dans le Journal de Marche et des Opérations – 26 N 656/8 Le 3 avril 1915 – A 16 heures, les trois Bataillons du 63ème Régiment d'Infanterie gagne leurs positions par le ravin de l'Ache. La préparation de l'attaque par l'artillerie française reçoit une réponse violente de celle ennemie. Le Bataillon Pénavayre – celui de la 5ème Cie – se positionne à gauche... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 26 janvier 2018

Les Morts pour la France qui ne sont nulle part…

Au hasard de lecture de documents des archives départementales de Seine-et-Marne, sur le sujet de la Première Guerre Mondiale, bien sûr, j'ai eu dans les mains la cote 8R430 : listes des diplômés "Mort pour la Patrie"… Dossier classique, mais lorsque je l'ouvre, je suis presque déçue. J'attendais, peut-être de découvrir un diplôme qui n'aurait pas pu être remis à son destinataire, ou encore, le déroulement d'une remise officielle, … Mais là, non rien que des listes, des pages et des pages de listes… Le service de l'Administration... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 5 janvier 2018

ZELLE Margaretha Geertrudia …

Une néerlandaise parmi d'autre ? Peut-être pas… Margaretha Geertrudia ZELLE naît le 7août 1876 à Leuwarden, aux Pays-Bas. Elle est fille de Adam et Antje VANDERMELLEN. Elle est la fille aînée du couple, trois garçons naissent après elle. Son père, riche marchand de chapeaux, fait faillite en 1890. Ses parents se séparent alors. Est-ce la raison du décès de sa mère en 1891 et de la déchéance de paternité de son père ? Toujours est-il que Margaretha est mise en tutelle chez un oncle, négociant à La Haye qui lui donne une bonne... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
dimanche 24 décembre 2017

Louis Eugène ABBADIE, Fusillé de la Première Guerre Mondiale, 3ème et dernière partie…

Le procès de Louis Eugène n'est pas fini. Après l'enquête sur son absence du régiment et sa blessure, le Tribunal enquête sur une histoire de vol de sucre… Enquête sur le vol Pour l'accusation de vol, le Chef d'Escadron de gendarmerie ASTRUC, major de la garnison de Soissons, dans l'Aisne, reconnaît formellement Louis Eugène ABBADIE comme étant celui qui a dérobé le sucre aux magasins généraux le 11 novembre 1914. L'autre témoin est Louis AUTISSIER, soldat au 289ème Régiment d'Infanterie. C'est lui qui a arrêté le "voleur" qui... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
samedi 23 décembre 2017

Louis Eugène ABBADIE, fusillé de la Première Guerre Mondiale, 2ème partie…

Louis Eugène ABBADIE est arrêté. Les témoignages du commandement sont peu à son avantage. Il est décrit comme une personne lâche : il a pourtant accepté de partir à la Guerre !... L'enquête se poursuit sur la véracité de sa plaie : réelle ou intentionnelle ? C'est la seule accusation valable : s'il s'est volontairement mutilé, en plus de l'accusation d'abandon de poste, la décision du Tribunal sera évidente… Il est étonnant de constater, dans les écrits, une erreur d'importance : est-il question du 152ème dans les dires d'ABBADIE ou... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

vendredi 22 décembre 2017

Louis Eugène ABBADIE, Fusillé de la Première Guerre Mondiale, 1ère partie…

L'ordre alphabétique étant l'ordre de tri le plus couramment utilisé, Louis Eugène ABBADIE se trouve à être le premier dossier à consulter sur la base de Mémoire des Hommes… Les faits se déroulent dans l'Aisne, non loin du Chemin des Dames… Louis Eugène naît le 15 mars 1884 à Paris, dans le 11ème arrondissement. Il est fils de Noël Claude, trente-six ans, menuisier-ébéniste, et Emelie Coralie WEISS, vingt-sept ans, blanchisseuse. Pour son père, Noël Claude, c'est un second mariage : sa première épouse avait été veuve... Louis Eugène... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 14 décembre 2017

10 août 1914, réintégration d'un général…

La guerre a commencé depuis 10 jours que les besoins en chef se font déjà sentir… Ce général, admis à la retraite pour faute de discipline, est rappelé par le Président de la République ! Baptiste FAURIE naît le 14 mai 1853 à Montélimar, dans la Drôme. 1 - L'homme "Baptiste FAURIE s'engage le 15 juin 1870. Il prend part à la guerre sous les ordres de FAIDHERBE, assiste aux journées de Bapaume et de Saint-Quentin, est promu Sergent-major sur le champ de bataille. Entré à Saint-Cyr, il n'est nommé officier que le 1er octobre 1875,... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
vendredi 24 novembre 2017

SÉHET Auguste Adrien, une gueule cassée dans l'anonymat, deuxième partie : le soldat…

Sur une fratrie – enfants encore vivant lors en 1906, de sept enfants dont cinq garçons, Auguste Adrien sera le seul à réellement subir cette guerre, pendant la Guerre elle-même, puis par la suite… Dans l'article précédent, Auguste Adrien est orphelin de mère à l'âge de sept ans et de père à l'âge de treize ans. Il a pour tuteur son oncle paternel, Jules Alexandre SEHET, né en 1851 à Caudebec et marié à Augustine Juliette DUJARDIN. Cette dernière décède le 31 mai 1904 à Caudebec… A l'appel de sa classe 1906, Auguste Adrien est... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
jeudi 23 novembre 2017

SÉHET Auguste Adrien, une gueule cassée dans l'anonymat, première partie : sa famille…

Une simple pierre tombale : SÉHET Adrien 1886-1937, membre des Gueules cassées, Médaille militaire… En 1886, fils de Pierre Isidore SÉHET, trente-deux ans, ouvrier charpentier, et Maria Julia MERCIER, vingt-huit ans, couturière, Auguste Adrien est le quatrième enfant d'une fratrie de neuf, tous nés à Caudebec : Mathilde Désirée, le 7 septembre 1879, Fernand Etienne, le 1er février 1882, décédé le 15 mars 1882, Fernand Albert, le 1er avril 1883, Auguste Adrien, 1er février 1886, Léonie Rose Marthe, le 22... [Lire la suite]
Posté par Antequam à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,