Le roman fleuve en cours dans le monde de la généalogie est la vente ou non de Filae, si oui, à qui ? si non, pourquoi ? Je suis agacée de lire les articles concernant cette fuerre financière sans pour autant savoir précisément qui est qui !

La société TRUDAINE PARTICIPATIONS

C'est une Société par Actions Simplifiées Unipersonnelle – société commerciale qui ne peut faire appel à l'épargne publique et qui ne comporte qu'un seul associé. Elle a été déclarée au Registre du Commerce le 10 avril 2018, enregistrée sous l'activité "Conseil pour les Affaires et autres conseils de gestion", avec un capital social de 300 000,00 €. Le Président de la société est M. Jacques LE MAROIS. Ce dernier est aussi le Président du Conseil d'administration et Directeur général de l'entreprise GENEANET. M. Philippe RAMONA a été le premier dirigeant mandataire de TRUDAINE PARTICIPATIONS. Il n'est plus à ce poste depuis le 16 juillet 2019 

A sa création, le 3 avril 2018, l'entreprise TRUDAINE PARTICIPATIONS avait son siège au 9, rue du Quatre septembre, à Paris (2ème), il a été déplacé le 1er juillet 2019, au 165 B, rue de Vaugirard, à Paris (15ème), lieu du siège de GENEANET…

Filae 001

La société FILAE

Le 1er janvier 1994, M. Toussaint ROZE crée GENEALOGIE.com. Cette société roule bon an mal an, pas toujours en accord avec les dépôts d'archives et encore moins avec les utilisateurs-abonnés. 22 ans plus tard, après de profonds changements, GENEALOGIE.com devient FILAE. Là, l'ouverture au monde de la généalogie en ligne, pour les particuliers comme pour les professionnels, explose. C'est un réel adversaire du site GENEANET.org.

Aujourd'hui, M. ROZE est toujours le Président du Conseil d'Administration, le Directeur général. FILAE a aussi trois autres administrateurs : MM. Marc BRUZEAU, Jean-Denis CORNILLOT et Cyril VERMEULEN.

"Lors de son Assemblée générale du 28 juin 2018, les actionnaires ont pris connaissance de de l'entrée en capital de la société TRUDAINE, détenue à plus de 30% par GENEANET. TRUDAINE PARTICIPATIONS détenait 25% du capital de FILAE. M. LE MAROIS, interrogé par les actionnaires sur ses intentions et sur la structure de son capital, a refusé de réponde. Par ailleurs, MM. ROZE, BRUZEAU, CORNILLOT et VERMEULEN ont été reconduits à leurs postes." Source : Capital.fr

Filae 002

L'appel au financement participatif

C'est ainsi que, pour cette guerre engagée entre deux géants de la généalogie en ligne en France et par le monde, TRUDAINE PARTICIPATIONS se déclare désormais officiellement, auprès des utilisateurs que nous sommes, filiale de GENEANET et fait appel au financement participatif. Lorsque je reçois ce courriel parlant de ce financement, faisant donc appel à nos finances personnelles, tant par un abonnement que par un versement, je suis sceptique. En effet, quel intérêt ai-je, moi, petite utilisatrice, à faire que ce soit GENEANET, via TRUDAINE PARTICIPATIONS, qui devienne le propriétaire intégral de FILAE ? Aucun, j'ai beau réfléchir dans tous les sens, je ne trouve aucun bénéfice pour moi.

1ère interrogation - Je suis utilisatrice, donc, cliente, en tant que telle j'ai intérêt à ce que la concurrence entre les deux entreprises me permette de choisir l'une ou l'autre, voire les deux, pour mes abonnements. Les deux sociétés devront rivaliser et toutes les évolutions qu'elles apporteront à leurs sites et à leurs utilisations ne pourront que me satisfaire.

2ème interrogation - Dans cette demande de financement participatif, que m'est-il proposé en échange si je m'abonne, si j'abonne un ami, si je me réabonne ? Je veux dire par là : que me propose GENEANET en plus de ce que j'ai déjà habituellement ? RIEN, absolument RIEN, même pas la possibilité d'une réduction sur un éventuel abonnement sur le site FILAE.

Conclusion

Pour être honnête, à ce jour, je n'ai pas renouvelé mon abonnement à GENEANET. Pourquoi ? Tout simplement parce que les offres sur FILAE sont nettement plus alléchantes. Beaucoup plus de sources de données ! Enfin, pour moi bien sûr, ce n'est que mon jugement.

A cette guerre financière d'entreprises, au lieu de nous demander un financement participatif, j'aurais, par exemple, apprécié une nouvelle mouture du site de GENEANET. J'aimerais aussi que les actions lancées auprès des bénévoles soient plus "professionnelles". Je suis très attachée aux cimetières et je ne suis pas sûre que de photographier pour photographier les tombes soit vraiment un renseignement utile pour une recherche généalogie. L'information sur la sépulture est une donnée utile : nous ne l'avons pas !

Mon article n'a pas pour but de partir en guerre ou de prendre parti, même si … Je voulais simplement apporter une éclaircie dans ce monde très brumeux de la finance des entreprises...