jumeaux3

Ce sujet m'a fait sourire ! J'ai eu la réponse directe d'écrire : pas de ça dans la famille ! Mais, car il y a un mais…

Tout d'abord, je suis heureuse de ce thème car il m'a fait découvrir la possibilité de ne rechercher que les jumeaux dans ma généalogie avec GénéatiqueTM. Déjà, c'est un bon point. Mais, ensuite, quelle surprise ! Que de jumeaux : 23 pages…

Les plus "anciens", sont Eva et Mathis ROTH, nés le samedi 21 septembre 1624 à Lampertheim (67), enfants de Diebold et Gertrud NN. J'aurais pu vous parler d'eux mais leur vie a été courte : Mathis décède le 18 janvier 1625 et Eva le 27 août 1635. Eva et Mathis sont de la branche paternelle de mes enfants.

Pour le choix suivant, je décide de choisir dans ma propre généalogie au sens large., c'est-à-dire, la lignée des cousins, cousins issus de germain, etc.

Bien… Je ne baisse pas les bras, 23 pages de noms, je devrais trouver matière. Je revérifie les deux premières pages et remarquent qu'il y a des CARON, patronyme de ma grand-mère maternelle. Pierre et Théodore CARON naissent et décèdent le 20 novembre 1712 à Saint-Michel-sous-Bois (62). Ils sont les premiers enfants de Jean François, 22 ans, laboureur, et Marie Jeanne LE CRIÉ, 23 ans. Par la suite, Marie Jeanne accouchera de quatre filles et cinq garçons, entre 1717 et 1732, mais pas d'autres jumeaux.

Alexis, un des enfants, né en 1720, épouse Marie Jeanne BLARE le 26 juillet 1746 à Alette (62). Le couple a une première fille, Marie Antoinette, née en 1750 et décédée en 1752, puis vient la naissance des jumeaux Alexis et Marie Jeanne, le 14 avril 1752 à Beussent (62). La famille s'agrandira avec la venue d'au moins un enfant, Marie Françoise, en 1754.

Marie Jeanne se marie le 12 juin 1783 avec Joseph HAMILLE, alors qu'Alexis se marie le 22 avril 1788 avec Marie Anne Adrienne QUIERTANT. Les jumeaux vont avoir tous les deux, au moins, trois enfants :

  • Marie Jeanne : Marie Françoise Joseph, en 1785, Marie Madeleine, en 1792, et Pierre, en 1795,
  • Alexis : Marie Anne Adrienne, en 1794, Marie Françoise, en 1798, et Marie Mariane Austreberthe, en 1802.

Ni l'un ni l'autre n'auront donc de jumeaux… Alexis décède le 24 octobre 1803, dans sa ville de naissance. Marie Jeanne enterre son mari, Joseph, le 26 octobre 1823 et décède peu de temps après, le 29 avril 1824, aussi dans sa ville de naissance.

Un cousin germain d'Alexis et Marie Jeanne, Jean Baptiste CARON sera grand-père de jumeaux, Augustine Rosalie et Auguste, nés le 21 janvier 1845à Beussent. Ils sont les enfants de Jean Baptiste et Marie Augustine VASSEUR. Si l'aînée décède au terme de cinq jours, le second, Auguste, aura une descendance. Le 23 septembre 1864, à Enquin-sur-Baillons (62), il épouse Marie Françoise Adélaïde GAUDIN. Le couple sera parent de six enfants, mais aucun jumeau. Auguste CARON décède le 21 mai 1886 à Argenteuil (95).

Antoine et Martin LANGINIER naissent le 2 mars 1723 à Chassemy (02). Ils sont enfants de Charles et Françoise TIEFFRY. Mais, là encore, la vie des deux bébés est de courte durée : Martin décède le 5 mars et Antoine, le 11 mars 1723.

Deux filles jumelles MENOT, Margueritte Reine, l'aînée, et fille, la seconde, sont nées le 6 janvier 1780 à Courmelles (02), filles de André et Marie Anne Victoire LEVASSEUR. Si la seconde est née et décédée le même jour, je n'ai rien trouvé concernant Margueritte Reine. Deux autres jumeaux, Marie Anne et André Eustache MENOT sont nés et décédés le 23 mars 1787, à Belleu (02), enfants de André et Marie Anne CAILLET. Tragédie pour le père André, la mère des jumeaux, sa troisième épouse, décède le 17 avril suivant.

Des jumeaux, Emile Eugène et Léopold Etienne MENOT, nés le 31 décembre 1843 à Courmelles (02). Ils sont les enfants de Louis Gervais et Marguerite SANCE. Mais… je n'ai aucun autre renseignement les concernant, sauf qu'ils ont eu dix frères et sœurs.

Je garde le meilleur pour la fin… Léon Folquin CARON, mon sosa 56, cousin germain de Augustine Rosalie et Auguste, cités ci-dessus, épouse Marguerite Louise Françoise LAPLACE le 2 août 1847 à Boulogne-sur-Mer (62). Le couple a six enfants :

  • Léon Louis, né et décédé en 1847,
  • Léonie Augustine Mélanie, née le 10 janvier 1849,
  • Léon François Auguste, né le 1er avril 1850,
  • Louise Adèle Lucie, née le 13 mai 1854,
  • Louis Achille, mon sosa 28, et Louise Jeanne Marie, nés le 20 juin 1861.jumeaux

Louise Jeanne Marie décède le 10 mars 1863. Son frère jumeau, l'aîné, se marie le 22 septembre 1884, à Boulogne-sur-Mer, avec Hélène Agathe Alix LANTOINE. Ils

n'auront que deux enfants, non jumeaux, Achille, mon arrière-grand-père, qui épouse ma chère Augustine Marthe Marie BLAIZOT, et Germaine Marguerite Hélène.

Mais… Qu'avais-je écrit au début de cet article ? "Pas de ça dans la famille" ?... C'est ma plus jeune fille qui va pouvoir m'en vouloir de ne pas lui avoir donné une sœur jumelle. Maintenant, je compte sur mes petits-enfants pour prouver, s'il est nécessaire, que les jumeaux et/ou jumelles existent dans toutes les familles. La preuve en est la mienne !

Je remercie donc Généatech pour ce sujet… Car, sans cela, jamais, jamais, je n'aurais fait attention à mes jumeaux, surtout ceux si proches… Comme quoi, lorsque je dis, répète, ressasse, qu'il faut toujours lire tous les documents que nous avons, tous les renseignements enregistrés, etc., je ne dis pas que des bêtises !...