Nandy ! Cette autre commune du canton de Melun-Nord a son territoire limitrophe de celui de ma commune : Seine-Port. Certains DUTROU viennent de Pringy commune séparée de la mienne par le pont de la Seine… Nous sommes dans un mouchoir de poche et pourtant, pas de la même famille généalogique !

Auguste Raphaël DUTROU naît le 28 avril 1848 à Nandy. Il lest fils de François Auguste Jacques, 28 ans, manouvrier et de Estelle Elisabeth DUTROU, 20 ans, sans profession. Auguste Raphaël n'aurait eu qu'une sœur, Marie Estelle, née le 3 février 1858.

La famille ne quitte pas la commune de Nandy… En 1868, Auguste Raphaël se rend donc à la mairie de Melun en vue du recensement militaire : il tire le numéro 17, il devra partir… Son dossier le décrit les cheveux châtain foncé, les yeux gris-bleu et mesurant 1,59 m.  Visiblement, il n'est pas favorable à partir au service militaire. Où va-t-il trouver les moyens de se faire remplacer ? [il faudrait connaître le nom du notaire qui a rédigé l'acte et aussi la date]. Toujours est-il que c'est un alsacien, Jacques FORTMANN, qui part à sa place !

DUTROU - FORTMANN

Cependant, l'année suivante, il est inscrit sur le registre de l'ex-mobile sous le numéro 1064. Aucune trace de ce qu'il a fait, de la date de fin de service : rien ! Pour lui la vie continue… Il se marie le 19 septembre 1871 avec Elisa Constance COLIN, 19 ans, sans profession. Le couple a deux filles Ernestine, née le 25 avril 1875, et Berthe, née le 20 janvier 1879. Employé aux chemins de fer, Auguste Raphaël travaille dans plusieurs gares, celles de Cesson et Bois-le-Roi en Seine-et-Marne, puis Charenton-le-Pont et Maisons-Alfort dans le Val-de-Marne [la Seine-et-Oise à l'époque]. Mais c'est dans la maison qu'il a acquise à Nandy qu'il décède le 1er décembre 1903 à l'âge de cinquante-deux ans.

Zouave

Son remplaçant alsacien, Jacques [ou Jacob] FORTMANN est né la même année que lui, le 19 juillet à Niedermodern, dans le Bas-Rhin. Il est fils de Jacob, 35 ans, journalier, et Magdalena DUCHMANN, 35 ans, sans profession. Il est le plus jeune et seul garçon d'une fratrie de cinq enfants tous nés à Niedermodern :

  • Catharina, le 1er novembre 1836,
  • Madelaine, le 4 janvier 1839,
  • Salomea, le 19 juillet 1841,
  • Elisabethe, le 15 janvier 1846.

Pas de dossier matricule en ligne aux Archives départementales du Bas-Rhin ! Impossible de savoir comment et pourquoi il est remplaçant d'Auguste Raphaël DUTROU. Par contre, la partie complétée du dossier militaire d'Auguste donne les mêmes renseignements. Jacques est décrit les cheveux blonds, les yeux bleus et mesurant 1,60 m. Il rejoint le 1er Régiment de Zouaves le 22 octobre 1869 et est enregistré sous le numéro 7771.

 

1er Zouave - 3

 

Jacques FORTMANN ne fait pas partie des morts mais bien des prisonniers puisqu'il rentre chez lui à la fin de son service. A quelle date ?... Il prend le parti de rester vivre dans sa région, dans sa ville, dans sa terre natale. Il reste donc Alsacien mais devient Allemand. Il ne demande pas à opter pour la France comme nombre de mes ancêtres.

Le 24 avril 1873, à Mulhausen, Jacques épouse Margaretha FORTMANN. Le couple a au moins cinq enfants, tous nés dans la commune :

  • Jacob, le 5 février 1877, décédé le 31 mars 1881,
  • Magdalena, le 27 février 1879, décédée le 18 juin 1885,
  • Philipp Jacob, le 4 octobre 1881, décédé le 28 avril 1883,
  • Margaretha, le 28 avril 1884, décédée le 24 novembre 1888,
  • Anna, née le 4 décembre 1886.

Travaillant sur les archives en ligne [confinée je suis] je n'ai aucune autre information concernant Jacques FORTMANN et sa famille. Ce qui est important dans cet article est le remplacement militaire, remplacement qui se finit bien…