Savez-vous qu'il est possible de trouver le certificat d'option de vos ancêtres Alsaciens et/ou Lorrains ?...

Option HICKENBICK Dominique - cote BB/31/486 CARAN Pierrefitte

Rappel des conditions imposées par le Traité de Paix de la fin de la Guerre de 1870-1871 concernant les habitants des territoires annexés

Après la défaite de la France lors de la Guerre de 1870-1871, dès le 21 février 1871, Bismarck est intraitable : cession de l'Alsace entière et d'une partie de la Lorraine, avec Metz, une indemnité de 6 milliards et que l'Armée allemande entre dans Paris pour y occuper un quartier ! Le 26 février, M. THIERS signait les préliminaires de paix : la France perd l'Alsace moins Belfort et une partie de la Lorraine (arrondissements de Metz, Thionville, Sarreguemines, Château-Salins, Sarrebourg, Schirmeck et Saales. La France paiera cinq milliards dont un en 1871 et les autres dans un délai de trois ans. A partir de la ratification des préliminaires de paix par l'Assemblée Nationale, les Allemands doit quitter le territoire français, les prisonniers doivent rentrer en France et les négociations du traité définitif doivent commencer à Bruxelles.

Le 10 mai 1871, lors de la signature du Traité de France, le sort des Alsaciens et Lorrains est réglé dans son article 2 : "Les sujets français, originaires des territoires cédés, domiciliés actuellement sur ce territoire, qui entendront conserver la nationalité française, jouiront jusqu'au 1er octobre 1872, et moyennant une déclaration préalable faite à l'autorité compétente, de la faculté de transporter leur domicile en France et de s'y fixer sans que ce droit puisse être altéré par les lois sur le service militaire, auquel cas la qualité de citoyen français leur sera maintenue. – Ils seront libres de conserver leurs immeubles situés sur le territoire réuni à l'Allemagne. – Aucun habitant des territoires cédés ne pourra être poursuivi, inquiété ou recherché dans sa personne ou dans ses biens à raison de ses actes politiques ou militaires pendant la guerre." Les Alsaciens et Lorrains qui n'opteront pas seront déchus de la nationalité française. Les optants devaient quitter les régions annexées.

Comment retrouver le dossier d'un optant ?

De la même façon qu'un dossier de naturalisation. Il faut donc, dans la demande d'aide à la recherche, sélectionner "administrative" ou "personnelle". Dans la demande de communication d'un extrait de dossier, il vous faut noter que c'est une "option". Les délais sont identiques à la demande d'un dossier de naturalisation.

Que trouve-t-on dans un dossier d'optant ?

En fait, c'est une simple feuille émargée par la personne optant pour la nationalité française. Les renseignements notés sont :

  • la date,
  • le lieu,
  • la personne demandant l'option,
  • l'adresse de ladite personne,
  • la date et le lieu de naissance de ladite personne,
  • le texte officiel : "lequel conformément aux articles 2 du Traité du 10 mai et 1er de la Convention additionnelle du 11 décembre 1871, a déclaré opter pour la nationalité française qu'il entend conserver"
  • la signature de la personne optant.

Mes ancêtres alsaciens ayant optés pour la nationalité française à Paris, 16ème arrondissement et dont j'ai la fiche :

  • - Dominique HICKENBICK, sosa 26, le 26 juillet 1872,
  • - Madeleine WEIBEL, sosa 27, le 2 septembre 1872.

Donc, si vous avez des Alsaciens ou des Lorrains dans votre famille, ce sont des recherches à effectuer…