Pour la majorité d'entre nous, la croix gammée représente le symbole des nazis. Sauf que… au Vietnam, cette croix est présente dans la religion caodaïste !... La différence entre les deux croix n'est que l'inclinaison de 45 degrés de la première…

Dès 1919, M. NGÔ VAN CHIÊU, délégué administratif au poste de Phu-Quôc, île du golfe de Siam, menait une vie de sagesse conforme aux règles rigoureuses du taoïsme. Il s'adonnait aussi, à l'aide de jeunes médiums – de 12 à 15 ans – à l'évocation des esprits supérieurs (Câu-Tiên) de qui il "recevait" les instructions nécessaires à son évolution spirituelle. Parmi ces esprits, un se nommait Cao-Dài et s'intéressait au Phu Chiêu. Aucun livre religieux n'en avait jamais parlé auparavant.

Ayant demandé à Cao-Dài la permission de l'adorer sous une forme tangible, M. NGÔ VAN CHIÊU reçut l'ordre de le représenter par un œil symbolique.

Oeil dans le temple du Siège du Caodaïsme (c) C. MENOT

En 1925, un petit groupe de secrétaires annamites faisaient du spiritisme à l'aide de la table "frappante". Petit à petit, les résultats sont positifs. L'échange avec l'au-delà – des parents ou des amis défunts – leur indique l'existence d'un monde occulte. Le 24 décembre 1925, l'Esprit guide se révèle aux néo-spirites comme étant l'Être suprême, le Cao-Daï. Dès lors, les échanges divins sont nombreux… et les néo-spirites reçurent l'indication de s'adresser à M. M. NGÔ VAN CHIÊU. C'est ainsi que naît le caodaïsme… Après être entré en relation avec le Phu Chiêu, les adeptes rencontrèrent Lê VAN TRUNG, ancien mandarin cochinchinois, membre du Conseil du Gouvernement, qui se livrait aussi à des séances de spiritismes. Ce dernier résolut de mener une vie exemplaire : ne plus fumer l'opium, ne plus boire d'alcool, ne plus se nourrir de viandes ni de poissons. En un mot, il devint végétarien et pratiqua l'ascétisme des bonzes.

Messe au temple du Siège duCaodaïsme (c) C. MENOT

Le 7 octobre 1926, les dirigeants du caodaïsme adressent une déclaration officielle signée de 28 personnes. A cette déclaration est jointe une liste comportant la signature de 247 adeptes. En moins de deux mois, plus de 20 000 personnes se convertissent. Le siège du caodaïsme est une pagode bouddhiste, le Tu-Lâm-Tu nouvellement construite à Cholon (actuel quartier d'Ho-Chi-Minh city).

Temple du siège du Caodaïsme (c) C. MENOT

La doctrine du caodaïsme regroupe le confucianisme, le spiritisme, le bouddhisme, le taoïsme et le christianisme.

Outre le symbole de l'œil, un autre symbole est souvent repris sur les temples ou statues caodaïstes : le svatiska. Cette croix dextrogyre – dectro : droite, gyro : tourne – lorsque la croix tourne dans le sens des aiguilles d'une montre – dans l'hémisphère nord, et levogyre – lorsqu'elle tourne dans le sens contraire, dans l'hémisphère sud.

Croix du caodaïsme - Pagode à Ho-Chi-Minh city(c) C. MENOT

Le svatiska peut se traduire par "ce qui apporte la bonne fortune".

 Cette croix reprise par le nazisme, inclinée de 45 degrés, est désormais interdite d'usage dans notre monde occidental. En Asie, elle est toujours très présente dans les différentes religions…