Trois jours, trois longues journées de sortie scolaire : le partage, mais pas que…

Cave aux coquillages (c) C. MENOT

Mercredi, aux aurores pour certains, il a fallu se lever, déjeuner, prendre son sac et rejoindre l'école. Oh, pas pour une journée de travail – quoi que – mais pour une sortie de trois jours : direction Reims et Verdun. Pour certains élèves, la majorité, c'était leur première fois, première fois de partir trois jours avec leur maîtresse, mais aussi première fois de quitter leurs parents. Une fois les bagages chargés dans la soute, les embrassades terminées, le bus a commencé à rouler avec, aux commandes, Mario…

La première visite était celle de la Cave aux coquillages à Fleury-la-Rivière, dans la Marne. Dès l'entrée dans la cour de ferme, nous avons été dans un lieu très agréable. Très belle restauration des lieux ! Puis, nous sommes montés à la cave pour voir ce qu'étaient ces fameux coquillages. Nous ne risquons de

Cathédrale de Reims (c) C. MENOT

vous donner ni le goût ni la saveur car nous n'avons pas pu les consommer : il ne reste que leurs coquilles qui datent de plusieurs millions d'années lorsque la mer était encore dans la région. La visite a fortement intéressé les enfants…

Le temps n'était pas très clément, pas de pluie mais un vent assez froid. Cela ne nous a pas empêché de pique-niquer dans le petit parc proche de la Cathédrale. Alors, si les adultes essaient de prendre le temps, les enfants, eux, à peine leur casse-croûte englouti, courent dans tous les sens. Après quelques heures assis, il faut bien se dégourdir !

Et puis nous avons rejoint la guide et commencé la visite, d'abord extérieure, puis intérieure. Les enfants ont été très intéressés, très attentifs, même si la visite a été un peu longue, ils ont tenu bon. Fin de visite, direction le car pour une courte visite des monuments proches de la cathédrale. Enfin, et les enfants attendaient avec impatience, nous sommes allés prendre possession de nos chambre. Sur le parcours, les garçons n'ont pas manqué de remarqué que nous étions logés proche du stade Léo Lagrange. Ils auraient aimé une visite de ce lieu mais… par manque de temps et surtout à cause des longues journées de visites, ils ne le verront que depuis le bus ! De toute façon, après le repas, à peine au lit, les garçons se sont endormis, les filles ? après un peu de papotage : l'occasion de ces soirées pyjama était trop belle…

Le deuxième jour, nous pensions que le réveil allait être difficile mais non ! A 6h30, ils étaient tous d'attaque pour aller à Verdun ! Certains ont tout de même refait un petit somme dans le bus…

Chambrée au Fort de Douaumont (c) C. M ENOT

Verdun ! Les enfants sont bien préparés : ils savent où nous sommes, ils connaissent l'Histoire de cette guerre terrible. Ils savent ce qu'ont pu souffrir nos soldats. Alors, partout où nous sommes allés, ils ont été très à l'écoute de ce que notre guide, David, pouvait leur dire, leur expliquer : le fort de Douaumont, l'intérieur humide, sombre, les couchettes des soldats, puis l'extérieur avec ces "trous" creusés par les obus, …

 Après le pique-nique du midi, direction l'Ossuaire. Après les premières explications de David, je leur ai montré la plaque offerte par les

Ossuaire de Douaumont (c) C. MENOT

Anciens Combattants de Moissy-Cramayel, Réau et Limoges-Fourches. Les enfants étaient fiers de voir le nom de leur commune dans un lieu si chargé de symboles, de respect et de souvenir ! Après le visionnage d'un court documentaire sur la guerre à Verdun, nous sommes descendus dans la Nécropole voir les tombes des soldats de religion catholique mais aussi celles des musulmans qui ont leur "carré".

La journée de visite se termine par un court passage au village détruit de Fleury-devant-Douaumont.

Il va sans dire que le retour vers Reims a été calme : la fatigue a cueilli certains élèves et les autres étaient assez silencieux. La nuit a été bien utile…

Fort de La Pompelle (c) C. MENOT

Dernier jour, la première visite est gourmande et gustative : les Biscuits Fossier. Ce biscuit rose si prisé pour accompagner le champagne ! Les enfants ont goûtés certains produits, gourmands, ils en auraient mangé plus s'ils avaient pu… La visite terminée, le passage dans la boutique afin de rapporter quelques douceurs à leurs parents, et voilà les enfants à bord avec une faim de loup. Mario, notre chauffeur, nous a emmené dans un parc très agréable : il y avait de l'espace…

L'après-midi, nous avons visité le fort de la Pompelle, un des forts qui avaient pour mission de protéger Reims. J'ai profité de la visite et d'un plan qui était présenté aux enfants pour leur montrer où se trouvait la "Ferme d'Alger" par rapport au fort. C'est dans ce lieu que décédé André Jules Joseph PIOTRE, moisséen, est décédé le 30 décembre 1914.

16h00 ! L'estomac des enfants crie famine… Alors, après un agréable goûter préparé par les enseignantes nous sommes remontés dans le bus pour rentrer à Moissy !...

Ces trois journées ont été longues – aussi bien pour les enfants que pour les accompagnantes – mais quels plaisir et bonheur de pouvoir partager ses connaissances avec des enfants. Oh, ils ont été, comme tous les enfants, turbulents, mais ils ont aussi su respecter les lieux de visite et les personnes qui étaient, comme nous, présentes. Je ne suis pas prête à repartir de suite – un peu de repos s'impose – mais je dis déjà oui pour la prochaine visite de trois jours !...