J'ai, comme beaucoup d'entre nous, enregistré des alertes sur Geneanet. C'est génial !... Sauf que…

 

1er cas : la copie de mes données

En effet, combien d'alertes sont pour des personnes qui mettent à jour leur arbre avec des données que j'ai publiées depuis déjà de nombreuses années. Cela me fait sourire car je retrouve mes données, telles quelles. La personne qui a copié ne s'est même pas donné la peine d'aller chercher un peu plus loin, d'essayer, avec la base de mes données, de remonter son arbre généalogique.

Ces personnes estiment que, ayant mis ma généalogie sur le site de GeneanetTM, je partageais mes données. Naturellement oui, sinon, je ne les aurais pas publiées ! Mais, dans "partage" je relève que je peux prendre mais, en échange, je donne. Or, de nombreuses personnes "prennent" et attendent que d'autres mettre à nouveau des données pour "gonfler" leur arbre sans… chercher et donc : donner !

2ème cas : les données sont nouvelles pour moi

Alors, je suis heureuse, curieuse. Je vais vite regarder ce que cette annonce peut m'apporter. De suite, ma première démarche est d'aller voir l'acte dont la date est annoncée et, ainsi, bien vérifier que le renseignement est juste. La dernière alerte en date m'a permis d'aller chercher un range plus haut mais la donnée était fausse. Je m'explique.

GeneanetTM m'annonce une alerte sur Louis Françoise VASSEUR, ma Sosa 925. D'elle, je n'avais que son mariage avec François VARIN, le 28 septembre 1730 à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais. Je suis surprise de découvrir, dans la mise en ligne de nouvelle donnée, sa date de naissance et les noms et prénoms de ses parents. Surprise ? Naturellement ! Puisque j'avais le mariage, comment n'ai-je pas pu renseigner les parents et la date de naissance, tout au moins l'année. Je retourne donc visualiser l'acte de mariage. La vue 1143/1389, en haut à droite, donne l'acte de mariage : aucun renseignement sur les parents des futurs. Les seuls renseignements sont que la future se prénomme Françoise et qu'ils sont tous les deux de la paroisse, celle de Saint-Nicolas.

VARIN-VASSEUR mariage

Qu'à cela ne tienne, la nouvelle donnée annonce aussi le décès. Je vais donc vérifier le décès : 10 décembre 1771, dans a même commune. Nouvelle déception : il est bien noté que "Françoise" est l'épouse de François VARIN et qu'elle est âgée de soixante-huit ans. Elle peut donc, en effet, être née en 1703, mais…

 VASSEUR Françoise - décès

Alors, je vais vérifier les actes de naissances. La date de naissance de "Louise Françoise" annoncée est le 6 mai 1703 et elle serait fille de François et Marie Louise LAMIRAND. Et là, boum ! A la vue 243/1389, ce n'est pas Françoise qui est née mais bien Louise, fille des parents ci-dessus nommés.

VASSEUR Louise - naissance

Alors, je poursuis ma quête en lisant les actes suivants. Le 27 janvier 1704, naît Louise Françoise VASSEUR, fille de Louis et Louise LEDRU.

VASSEUR Louise Françoise - naissance

Vous me direz que si Françoise a soixante-huit ans à son décès en 1771, elle ne peut être née en 1704 ! Oui, c'est juste. Sauf que… elle est née un 27 janvier et elle est décédée un 10 décembre. Alors, à quelques jours près, elle aurait eu 68 ans. L'expression "dans sa soixante-huitième année" est plus que vérifiée.

La conclusion sur ces alertes : elles sont plus qu'utiles, elles sont très judicieusement adressées à la personne qui les a mises en place. Mais, le maître-mot reste le même : vérifier, vérifier, vérifier ! Personne n'est à l'abri d'une erreur, ni vous, ni moi.

Je vais donc contacter la personne ayant déposé les données de l'alerte. L'erreur n'est pas intentionnelle, il serait dommage de ne pas échanger. Mais, car il y a un mais, nous pouvons rester en désaccord : sa généalogie lui appartient ! Pour ma part, je garde pour parents de ma Louise Françoise VASSEUR, Louis et Louise LEDRU.