J'ai trouvé de nombreuses Philomène dans ma généalogie et ses collatérales... Mais, là, c'est un Philomène que je découvre au hasard de registres !


GAILLARD Philomène - Naissance

Philomène GAILLARD naît le 21 février 1866 à Seigy, dans le Loir-et-Cher. I est fils de Simon, vigneron, et Victoire MIREAULT, lingère, tous deux âgés de trente-neuf ans. Il est le dernier enfant d'une fratrie de huit, les trois aînés, nés à Châteauvieux, les cinq derniers, à Seigy :

  • Ambroisine, née le 19 mars 1851, décédée le 16 juillet de la même année,
  • Pauline, née le 24 juin 1852,
  • Joseph, né le 18 mars 1855,
  • Alphonsine, née le 23 janvier 1858,
  • Alphonse, né le 19 avril 1859,
  • Philomène, né le 8 août 1863, décédé le 4 septembre suivant,
  • Adeline, née le 21 février 1866.

Sur le recensement de 1872, Pauline n'apparaît plus : elle a déjà quitté le cocon familial...


GAILLARD Philomène - Recensement 1872

Petit dernier d'une grande fratrie, Philomène assiste aux mariages de ses aînés, les deux premiers à Seigy, le troisième à Saint-Aignan et le dernier à Orbigny, en l'Indre-et-Loire :

  • le 18 novembre 1879, d'Alphonsine, avec Eugène DELETANG,
  • le 15 novembre 1881, de Joseph avec Victorine CARRÉ,
  • le 23 janvier 1884, d'Alphonse avec Henriette Désirée DAVID,
  • le 8 juin 1885, d'Adeline avec Silvain Jules PLAT.

En ce 9 juin 1885, Philomène reste donc le seul enfant dans le foyer de Simon et Victoire.  Deux ans plus tard, il est appelé de la classe 1887 ; il est ainsi décrit : 1,61 m, cheveux blonds et yeux bleus. Il tire le numéro 45 lors du conseil de révision, il sait qu'il partira à l'armée l'année suivante !

Le 17 avril 1888, à Paris, 8ème, sa sœur Pauline, couturière, épouse, Joseph Alexandre BAZIN, cuisinier. A la fin de l'année, le 12 novembre, Philomène rejoint le 4ème Régiment d'Infanterie et est enregistré au régiment sous le numéro matricule 5783. Ayant des problèmes respiratoires, il est réformé le 16 novembre 1889.

GAILLARD Philomène - FM

Le 22 novembre 1892, à Saint-Aignan, vigneron, il épouse Lucette Eugénie CHIPPAULT, vingt ans, sans profession, fille de Désiré et Lucie POTEVIN. Le couple a au moins trois enfants, tous nés à Saint-Aignan :

  • Lucien, le 26 octobre 1893,
  • Léonce Désiré, le 4 décembre 1895,
  • Suzanne Adrienne, le 17novembre 1899.

Philomène GAILLARD est définitivement réformé le 9 décembre 1914, pour les mêmes raisons de santé. Il ne participe donc pas à la Première Guerre mondiale. Il ne résistera cependant pas longtemps car il décède entre le 7 août 1918 et le 14 juin 1921. En, effet, le 7 août 1918, à Saint-Aignan, Philomène est présent au mariage de son fils Lucien, cultivateur, avec Jeanne Juliette BEAUDOIN, vingt-trois ans, fille de Eugène et Constance MARINIER. Mais le 14 juin 1921, à Paris (11ème), il est déclaré décédé lors du mariage de son autre fils, Léonce Désiré, cuisinier, avec Joséphine BARIVIERA, vingt-cinq ans, femme de chambre, d'origine italienne.

Philomène GAILLARD a donc vécu jusque cinquante-et-un ou cinquante-quatre ans... Un papy vient donc rejoindre notre mémé Philomène...