(c) Joël DIDIER

Le 152ème Régiment d'Infanterie est au Bois de Belleau jusqu'au 5 juin 1918, jour où les forces américaines prennent le relais ... Trop de pertes...

Marie Albert ARMBRUSTER naît le 2 septembre 1894 à Rupt-sur-Moselle, dans les Vosges. Il est fils de Albert, trente-trois ans, tisserand, et Marie Amélie JÉRÔME, vingt-huit ans, tisserande. Il est le troisième enfant d'une fratrie de quatre, tous nés dans les Vosges :

  • Maria Anna, née le 8 décembre 1888, décédée le 26 septembre 1889 à Saint-Etienne-lès-Remiremont,
  • Henri Albert, né le 8 juillet 1890, à Rupt-sur-Moselle,
  • Marie, née en 1904 à Rehaupal.

Albert, le père, est né le 24 juillet 1861 à Oberbruck, canton de Masevaux dans le Haut-Rhin. A n'en pas douté, la famille à fuit le joug allemand dès 1870 suite à la défaite militaire française et à l'annexion de l'Alsace au territoire allemand.

La Première Guerre mondiale a rattrapé cette famille : pas de fiche matricule pour Henri Albert ! Marie Albert, lui a été recensé à Belfort, Territoire-de-Belfort, sous le numéro 754 de la classe 1914 : source site de Mémoire des Hommes. Malchance ? Pas de registre pour les fiches de 627 à 1499 !...

Cette source de Mémoire des Hommes indique que Marie Albert ARMBRUSTER est décédé lors des combats du Bois de Belleau, dans l'Aisne le 3 juin 1918.

Pas de source en ligne... Il faudrait sûrement aller fouiller, fouiner, dans les archive départementales du Territoire-de-Belfort, comme dans celles des Vosges... La mémoire familiale sait peut-être quelque chose, rien n'est moins certain !...

Marie Albert AMBRUSTER est parti à la guerre en 1914, est Mort à la Guerre, et... rien ! Heureusement, la commune dans laquelle il résidait au moment de son départ ne l'oublie pas : son nom est gravé à tout jamais sur le Monument aux Morts de Saint-Amé, dans les Vosges...