Le 152ème Régiment d'Infanterie est au Bois de Belleau jusqu'au 5 juin 1918, jour où les forces américaines prennent le relais ...

Robert Jean Marie LAFONTAINE naît le 12 décembre 1896 à Villeparois, en Haute-Saône. Il est fils de Louis Adolphe, quarante-deux ans, jardinier, et Marguerite MARCHAL, quarante-huit ans, jardinière. Il est le dixième enfant d'une fratrie de douze, tous nés à Villeparois :

  • Camille Jean, le 6 février 1884,
  • Henri Pierre François, le 18 mars 1885, décédé le 6 septembre de la même année,
  • Marie Ernestine, le 6 juillet 1886,
  • Louis Victor Théophile, le 3 août 1887,
  • Charles Victor, le 4 juin 1889 – né à Echenoz-la-Méline,
  • Marie Marguerite, le 24 février 1891,
  • Céline Jeanne, le 1er mai 1891,
  • Laure Victorine, le 24 septembre 1893,
  • Juliette Ernestine, le 6 juillet 1895,
  • Emile Henri, le 11 février 1899,
  • Victor Jean, le 21 août 1901.

Camille Jean LAFONTAINE est le premier à partir au service militaire. De la classe 1904, il est enregistré au Bureau de Vesoul, Haute-Saône, sous le numéro matricule 357. C'est la fiche SGA de Mémoire des Hommes qui le dit. Il décède le 3 septembre 1918, chez lui à Villeparois, de maladie contractée en service. Il est donc le second Mort pour la France de la famille LAFONTAINE.

Lucien Victor Théophile LAFONTAINE, de la classe 1907, est incorporé le 7 octobre 1908 au 152ème Régiment d'Infanterie. Il est envoyé dans la disponibilité le 25 septembre 1910, avec le certificat de bonne conduite. A la mobilisation, il rejoint son régiment, le 15-2. Il est déclaré disparu à la bataille de la Marne en septembre 1914, et décédé à la même date "septembre 1914" par jugement déclaratif, sauf que... Le 152ème est dans les Vosges depuis le 28 juillet et qu'il y est encore en septembre... La fiche matricule ayant été remplie dans les années 1920, il est vraisemblable que les informations ne soient ni complètes ni cohérentes. Le seul fait bien réel est que Lucien Victor Théophile est le premier Mort pour la France de la famille.

 LAFONTAINE Lucien Victor Théophile

Suite à des problèmes de santé et classé dans le service auxiliaire, Charles Victor LAFONTAINE est incorporé le 5 octobre 1910 à la 7ème Section de COM et envoyé dans la disponibilité le 4 septembre 1913. La mobilisation le rappelle et il rejoint le 28ème Bataillon du Génie le 18 août 1914. Le 22 août, la Commission de Réforme de Vesoul le déclare "bon pour le service armé". Il passe au 2ème Régiment du Génie le 18 novembre 1916 et est mis en congé illimité de démobilisation le 1er avril 1919.

Robert Jean Marie LAFONTAINE est incorporé le 8 août 1916 au 152ème régiment d'Infanterie, celui-là même auquel appartenait son frère défunt, Lucien. Il est donc présent au Bois de Belleau en se début de juin 1918. Il ne sera pas blessé mais à une autre, une suivante, à La Ferté-Milon, aussi dans l'Aisne, le 18 juillet 1918. Il est cité à l'ordre du Régiment – n° 110 du 31 juillet 1918 : "Mitrailleur très dévoué, blessé à son poste de combat en accomplissant son devoir dans des circonstances très difficiles".

 LAFONTAINE Robert Jean Marie

Emile Henri LAFONTAINE est incorporé le 18 avril 1918 au 11ème Régiment d'Artillerie à pied. Il change de régiment régulièrement jusqu'à être affecté au 152ème Régiment ... d'Artillerie à pied. Il est renvoyé dans ses foyers à l'issue du délai imparti pour le service militaire, soit le 23 mars 1921.

Cinq fils sont partis, trois sont rentrés sains et saufs. Ils auront encore une longue vie jusque dans les années 60 pour l'un d'entre eux, et soixante-dix pour les deux autres. Ont-ils parlé de la Guerre ? de LEUR Guerre ? Rien n'est moins sûr...