De toute évidence le printemps... J'ai déjà parlé du printemps en 2017 mais c'est toujours un bonheur...

Printemps à Giverny - Maison de MONET (c) C. MENOT

L'automne me fascine par ses harmonies de couleurs douces et chatoyantes. Cet endormissement de la nature est un festival de teintes de bruns, d'ocres, de jaunes et de rouges... Et puis, plus rien, que la désolation de ces arbres sans feuilles, de ces terres sans cultures, de l'absence de chants d'oiseaux... Bref, c'est le sommeil ! La nature s'endort et sera protégée, s'il en est, par la neige qui permettra de maintenir les bruits feutrés, à peine audibles...

La blancheur de l'hiver, les cristaux brillant de mille feux sous les rayons du soleil comme des diamants, cette dentelle des flocons apaisent, nous montre que le monde n'est pas que noir et tristesse !

Mais, sans aucun doute, c'est le printemps qui nous éveille, doucement, par quelques clochettes qui percent la neige, puis les crocus aux couleurs jaunes et mauves viennent teinter les pelouses encore endormies. Les bourgeons, de différentes tailles selon les arbres, nous indiquent que la sève monte en eux et qu'ils vont pouvoir, comme par le passé, nous protéger des rayons du soleil et des fortes chaleurs grâce à leurs nombreuses feuilles vertes à venir...

Les premières tulipes, le camélia, le forsythia, les jonquilles puis le genêt, tous s'éveillent avec leurs différentes teintes jaunes et orangées... Tiens, un oiseau !... La nature est vraiment éveillée, les oiseaux reviennent de leurs résidences d'hiver afin d'égayer nos réveils chaque matin... Les mésanges, les rouges-gorges, les passereaux, ... Allez, venez, venez chanter dans mon jardin, quelle douce mélodie !

Le printemps est annonciateur de renouveau, chaque année c'est un autre départ ! C'est un bonheur qui ne me lasse pas...