Tolérance

Si l'on en croit les uns et les autres, le mal du siècle est le mal de dos. Tout passe par le dos : le stress, la sédentarité, … Mais, avons-nous pensé aussi au manque de tolérance ? Pour ma part, je pense que c'est lui le responsable…

Il est partout ce manque de tolérance. L'Homme qui se cache derrière SA loi, celle qu'il accepte de respecter et qu'il impose à l'autre CETTE loi. Par contre, le fait qu'il ne respecte pas les autres lois, ne lui pose aucun problème. C'est normal : c'est SA façon de voir les choses…

Comment imaginer aujourd'hui un monde unique ? Alors qu'aujourd'hui, tout est partage ! La tolérance est partout. Elle commence par le fait d'accepter que l'autre soit différent de soi, pour quelle que raison que ce soit : plus petit, plus grand, plus maigre, plus gros, etc.

Est-ce que la tolérance est une forme de sagesse ? Sagesse acquise, selon les dires, avec l'âge ? Je n'en ai pas l'impression. Je regarde le monde et je vois bien, je comprends bien, qu'il n'est pas tolérant ! Mais, en essayant de comprendre ceux que je perçois comme "intolérants", je me rends compte que c'est souvent de l'intolérance due à la méconnaissance de l'autre et, donc, à la crainte, la crainte que son propre univers soit bousculé, changé, et que l'autre soit "meilleur"…

Tout ceux que je perçois comme "tolérants" sont des personnes tranquilles, sereines, qui n'attendent de la vie que ce qu'elle va leur apporter, mais aussi, qui savent que ces choses-là, ils peuvent, ils doivent, les provoquer et non pas attendre.  Ces personnes tolérantes connaissent l'autre, ou tout au moins, n'ont pas peur d'aller vers l'autre. Elles ne craignent pas l'autre : il peut être meilleur, il peut être plus savant, il peut être plus beau… Peu importent, elles savent où est leur propre place !

La tolérance, c'est aussi accepter que l'autre fasse des erreurs. D'ailleurs qui n'en fait pas ? Il est cependant bon de le reconnaître. Etre humble sur qui nous sommes est important. Lorsqu'il y a débat entre deux personnes, l'important est-il que l'un ait plus raison que l'autre ou que de cet échange sorte quelque chose de bien ?

L'intolérance va souvent avec la jalousie … La jalousie ? Lorsque l'autre est meilleur que soi, l'ego en prend un coup. Beaucoup, au lieu d'essayer de profiter de la valeur de l'autre, préfèrent les critiquer, vertement parfois, aussi bien à l'oral qu'à l'écrit, au lieu de puiser en cette valeur !

Il est tellement normal de se valoriser en rabaissant l'autre plutôt que de reconnaître que l'autre, aussi, a des qualités, qualités adoptables par tous. Non, il est plus facile de ne voir que les mauvais côtés et de les critiquer, les critiquer, les critiquer… J'explique souvent que l'on peut se valoriser mais pas en abaissant l'autre, mais plutôt en montrant sa propre valeur et/ou en apportant d'autres idées pour améliorer ce que l'autre fait "mal".

N'hésitez pas à lire ou relire le "Traité sur la Tolérance" de Voltaire (1694-1778), surtout en sa page 188 "de la tolérance universelle"… Ce livre, ouvrage de 1763, fait encore résonnance aujourd'hui. Incroyable ! L'Homme ne change donc pas ?...