Lors de recherches sur un ancêtre collatéral, j'ai découvert l'acte de décès de Clément DONCOURT, transcrit sur les registres de l'état-civil de la commune de Septmonts, dans l'Aisne, le 9 avril 1856. Qui est Clément DONCOURT ?...

Frédéric Etienne Clément DONCOURT naît le 16 décembre 1829 à Septmonts, dans l'Aisne. Il est fils de Jean Baptiste Frédéric, vingt-cinq ans, carrier, et Constance Véronique Elizabeth LEROY, vingt-huit ans, sans profession. Il a une grande sœur, Marie Rose Céline, née dans la même commune, le 1er novembre 1824.

Septmonts - l'école 

Marie Rose, sa sœur, épouse à Septmonts, le 7 mai 1844, Louis Victor PÉROTIN. Le couple a deux enfants, nés à Septmonts : Louis Victor Arthur, né le 30 janvier 1846 et décédé le 27 août 1846, Victorine, née le 24 mars 1848, Louis Victor Arthur.

 Après avoir fréquenté l'école primaire du village, Frédéric Etienne Clément part au service militaire. Il est sous le statut de la loi Gouvion-Saint-Cyr, 1818 : durée du service militaire égale à 6 ans, départ au service militaire le 1er janvier 1850 pour une fin de service prévue le 31 décembre 1855.

Après le départ de Frédéric pour l'armée, en 1850, Marie Rose accouche d'un garçon, Louis Victor Arthur, le 26 février, à Septmonts. Puis la famille part s'installer à Paris, où ils occupent le poste de concierge.

Frédéric Etienne Clément était-il engagé ? Il est encore sous les drapeaux en mars 1856, en plein Guerre de Crimée.

Guerre de Crimée 4

 

Frédéric Etienne Clément, caporal au 69ème Régiment d'Infanterie de ligne, 2ème bataillon, 2ème compagnie, est tombé malade. Il est soigné à l'ambulance n° 2 de Maslak, près de Constantinople, pour atteinte du typhus – Cette maladie touche les rongeurs, de très bons hôtes. Elle est transmise à l'humain par des morsures ou piqûres d'acariens, de puces ou des poux de corps.

 

 DONCOURT Frédéric Etienne Clément - Décès

L'acte de décès rédigé par l'officier d'état-civil des hôpitaux militaires n'indique pas la date d'entrée dans l'hôpital mais uniquement celle de son décès : le 17 mars 1856. Il décède 13 jours avant la signature du traité de paix !

Sa sœur, Marie Rose accouche à Paris, d'une fille, Marie Gabrielle, le 8 mars 1859. Son père, Jean Baptiste Frédéric, décède le 28 septembre 1868, sa mère, Constance Véronique, le 25 septembre 1809.