Bathilde, quel prénom étrange… C'est la seule de ma grande famille, enfin, jusqu'à ce jour…

Bathilde est le nom d'une sainte qui a eu une vie mouvementée. Elle est née veSainte Bathilders 626 fille de Sisoigne, prince d'Ascainie, et après avoir été enlevée par des pirates. Vendue, en 642, à Erchinobale, maire du palais de Clovis II. Erchinobalde, veuf, veut épouser Bathilde, âgée de douze ans.  Elle s'en plaint à Clovis II qui, séduit, l'affranchit et l'épouse en 649. Elle a trois enfants : Clotaire III, Thierry III et Childéric III. Son époux meurt le 31 octobre 657 et Bathilde devient régente au nom de ses fils. Elle essaie de réunifier le royaume autour de Clotaire III, l'aîné. Au cours de la régence, Bathilde, aimée des gaulois, lutte contre l'esclavage et interdit la vente d'enfants.

Bathilde s'intéresse au développement des abbayes et fonde celles de Corbie, de Chelles, ainsi que plusieurs hôpitaux. Le successeur d'Erchinobalde entraîne la division du royaume en installant Thierry III à la tête de l'Austrasie. Ne pouvant accepter tous les crimes commis, Bathilde se retire dans l'abbaye de Chelles en 664. C'est en ce lieu qu'elle décède le 30 janvier 680.

Canonisée au IXème siècle par le pape Nicolas 1er, Bathilde est fêtée le 30 janvier…

C'est le 29 janvier 1809 à Mercin-et-Vaux, dans l'Aisne que naît notre Bathilde : Bathilde Mélanie MENOT. Elle est fille de Antoine, quarante-neuf ans, et Marie Joseph LEROY. Elle est la troisième enfant de la fratrie, d'au moins trois : Marie Louise Désirée, née le 15 septembre 1795 et Sébastien Joseph, né le 2 avril 1801.

Le Bathilde Mélanie se marie une première fois, à Mercin, le 14 décembre 1829, avec Victor Antoine HOUDIN. Le couple a six enfants, les quatre aînés à Mercin, et les deux plus jeunes à Soissons, dans l'Aisne :

  • Louis Honoré, né le 13 février 1831,
  • Agathe Clémentine Eléonore, née le15 octobre 1832,
  • Antoine Victor, le 12 septembre 1834,
  • Louise, née le 5 août 1836,
  • Eugénie Mélanie, le 7 mars 1838,
  • Cécile Louise, le 8 mars 1842.

Sa vie est triste… Ses enfants, Louis Honoré, Agathe Clémentine, Antoine Victor et Eugénie Mélanie décèdent entre 1839 et 1845 certains à Soissons. Un fait étonnant : sur l'acte de décès de Antoine Victor, décédé le 15 février 1843 à Soissons, il est noté qu'il est orphelin, ses parents étant tous deux décédés. Les parents avaient-ils abandonné les enfants ? Ou, tout au moins celui-là ? Rien d'identique sur l'acte de décès de Eugénie Mélanie, le 24 avril 1845… Le père, Victor Antoine, décède le 5 février 1848, dans la même commune !

Bathilde se remarie, le 17 janvier 1850, à Soissons, avec Pierre Antoine LABIDE, veuf. Ils ont un enfant, Antoine Désiré, né le 28 août 1850. La famille recomposée s'installe à Paris. Nouveaux drames pour Bathilde, ses enfants, les derniers encore en vie, décèdent : Louise, en 1854, Antoine Désiré, en 1855 et Cécile Louise en 1857…

Le couple finit sa vie sans enfant… Pierre Antoine LABADIE, soixante-douze ans, chaudronnier, décède le 25 mai 1874 à Paris, dans le 8ème. Bathilde Mélanie le rejoint le 3 janvier 1877, elle décède à son domicile, 6, passage de Grenelle.

Cette Bathilde de notre généalogie en a eu bien des combats !...

Je dédie cet article à ma belle-sœur, Mylène. Entre Mélanie et Mylène, un peu d'homonymie. Mais, tout comme cette Bathilde Mélanie MENOT, tu combats, jour après jour depuis quelques mois… C'est aujourd'hui ton anniversaire….