bonheur et généalogie

Sans aucun doute, ma rencontre avec Daniel et Mathilde …

Tout a commencé ce 8 mai 2017… Je suis allée à la cérémonie au Monuments aux Morts de ma commune, Seine-Port, en Seine-et-Marne. Je désirais entrer en contact avec Daniel HAULOT, fils de Henri, le nom donné à ma rue. En effet, j'ai commencé la rédaction de la biographie de cet homme qui a souffert, enfant, puis pendant la Seconde Guerre Mondiale : F.F.I. torturé et mort en déportation.

Lorsque je me suis présentée à Daniel, je lui ai dit ce que je pensais écrire et pourquoi l'écrire. Devant cet homme pas en grande forme et visiblement ému, je n'ai pas été plus loin, je n'ai même donné ma carte de visite… Rentrée à la maison, je me suis dit que j'avais été une idiote !

Quelques temps plus tard, en juin, une voisine, de la génération de Daniel, est venue me voir en me disant qu'il me cherchait et que j'étais la seule personne correspondant à la description qu'il avait faite. Hop ! Le lendemain, nous prenions le café ensemble en présence de sa charmante épouse Mathilde.

Là, j'ai rencontré un homme de quatre-vingt-un ans, qui a vu son père pour la dernière fois à l'âge de huit ans. Cet homme n'a eu de cesse que de porter la mémoire de son père : une plaque devant la maison dans laquelle il a été arrêté, et, enfin, un nom à une rue de la commune ! Cet homme était prêt à tout m'apporter pour que je puisse écrire ce livre, publier ce livre ! Il était si heureux aussi des renseignements que je lui avait donné sur une branche familiale qu'il ne connaissait pas…

Début août, Mathilde et Daniel nous ont reçu pour un goûter de fin d'après-midi : le tea-time… Mon compagnon et moi allions partir en vacances, et Daniel était dans l'attente d'une lourde opération… Cette dernière a eu lieu avec les quelques complications que prévoyait Daniel…

Le 22 novembre dernier Isabelle T. me contacte via GeneanetTM en me demandant si j'étais de la famille HAULOT. Ma réponse est négative, bien évidemment, mais je lui dis que je travaille en relation avec Daniel sur l'écriture d'un livre sur Henri. Quel étonnement ! Quelle surprise ! Isabelle descend d'une branche parallèle inconnue… enfin, pas vraiment. Dans la famille d'Isabelle, tout le monde savait qu'il existait cette branche, celle d'Henri, mais personne ne la connaissait ! Afin que Daniel soit avisé, nous échangeons des informations et des photos… Nous sommes déjà prêtes à organiser une rencontre…

 C'était sans compter sur le destin, ce fichu destin ! Daniel s'en est allé ce jeudi… Il ne rencontrera pas Isabelle et sa famille, il ne lira pas le livre mémoire sur son père. Mais il repose en paix auprès de lui !

 Alors, ce beau moment généalogique ne vous paraît pas heureux, pourtant il l'est ! Daniel sait que quelqu'un va faire perdurer la mémoire de son père, Isabelle sait qu'elle rencontrera cette branche familiale inconnue jusqu'à présent… Et moi ? Eh bien moi, j'ai rencontré de bonnes et belles personnes en Daniel et Mathilde… Daniel m'a montré le chemin de mémoire, je vais le poursuivre…