J'ai suffisamment écrit sur le sujet pour que vous sachiez que je n'ai aucun Mort pour la France dans ma lignée directe… Cependant, j'ai des morts pendant cette guerre !

 

Oh, certes ! Sans rapport avec la guerre ! Mais, pour notre grand-mère, cela a été la désolation : ses parents sont décédés à onze mois d'intervalle !

 

Athanase Jules MONNIER naît le 2 mai 1868 à Condé-en-Brie, dans l'Aisne. Il est fils de Louis Gustave, quarante-et-un ans, cordier, et Rosalie Clémence, trente-sept ans, sans profession. Il est le petit dernier d'une fratrie de quatre enfants, tous nés à Condé-en-Brie :

  • Rose Clara, le 23 mars 1857,
  • Gustave Amable Anatole, le 28 avril 1862,
  • Léon Etienne, né le 2 septembre 1865, décédé le 12 février 1870.

 Au recensement de sa classe, celle de 1888, Athanase Jules est décrit cheveux châtains, yeux bleus, et mesurant 1,71 m. Il réside chez ses parents à Condé et exerce la même profession que sn père : cordier. Il est incorporé au 2ème Régiment d'Artillerie le 18 novembre 1889. Après un service militaire sans histoire, il rentre dans ses foyers le 19 septembre 1892, avec le certificat de bonne conduite.

 Le 17 mars 1900, à Courtemont-Varennes, dans l'Aisne, il épouse Eugénie DUMONT, vingt-quatre ans, née à Reims, dans la Marne. Le couple a cinq enfants, cinq filles… toutes nées à Condé-en-Brie :

  • Reine Rose, le 16 janvier 1901,
  • Thérèse Léone, le 11 août 1903,
  • Marguerite Juliette, le 22 janvier 1905,
  • Alice Madeleine, le 21 septembre 1908,
  • Simonne Suzanne, le 4 octobre 1914, décédée le 25 novembre suivant.

 La guerre fait rage lors de la naissance de Simonne Suzanne. Au titre de la 4ème Compagnie du G.V.C., notre arrière-grand-père prend part à la garde des voies de communications, dans la région de Soissons du 1er août au 1er septembre 1914, puis du 5 octobre au 16 avril 1915, dans la région de Château-Thierry.

Athanase Jules décède à l'Hôtel Dieu de Château-Thierry le 6 mars 1916. Son épouse, Eugénie DUMONT décède au même endroit le 9 février 1917…

Charles et Marguerite MENOT © Christiane MENOT

Les quatre filles d'Athanase et Eugénie se retrouvent, pendant la guerre, orphelines de père et de mère… En 1919, Reine Rose, l'aînée, réside à Chierry, dans l'Aisne. Le 1er août 1919, Victor Alexandre MENOT, notre grand-oncle, rapatrié d'Allemagne, est envoyé en démobilisation dans la commune de Chierry. Le mariage a lieu le 20 mars 1920 dans ladite commune de Chierry… Le mariage a duré jusqu'au décès de Victor, le 19 novembre 1968 : 48 ans !

C'est ainsi que ce sont connus nos grands-parents, Charles Auguste MENOT et Marguerite Juliette MONNIER qui se sont mariés le 1er septembre 1923 à Vailly-sur-Aisne. Le mariage a duré jusqu'au décès de notre grand-père, le 7 décembre 1987 : 64 ans !

Le 7 novembre 1925, à Pargny-la-Dhuys, dans l'Aisne, Thérèse Léone épouse Maurice Daniel. Alice Madeleine se marie avec Domenico Carlo NORI, le 27 septembre 1952 à Scellé, dans les Deux-Sèvres.

Alors, la mort a touché notre grand-mère et ses sœurs pendant cette période triste de 1914-1918, mais, car il y a un mais, la peine atténuée, le bonheur est revenu… !

La période 1914-1918 n'a pas donné que des victimes civiles et militaires de la guerre. La vie, celle des familles, a suivi son cours avec son lot, aussi, de tristesses… Les familles ont eu à supporter les pertes de ceux étant restés au village comme celles de ceux ayant quitté le village.