Réalisant une étude sur Henri HAULOT, en vue d'écrire sa biographie, je reçois un contact écrit de la descendante du père de mon personnage…

© Christiane MENOT

Comment trouver la descendance d'un homme que l'on ne cherche pas vraiment, quoi que… ? Mettre la généalogie en ligne sur GeneanetTM et espérer. J'appelle cela de l'amorçage. En effet, depuis que j'ai déposé ma généalogie sur ce site, depuis que j'alimente cette généalogie à force de dépouillements de communes, j'ai eu beaucoup de contacts.

Pas toujours des contacts pour un cousinage proche... Mes informations ont plutôt éclairé les généalogistes à la quête de leurs propres ancêtres dans les communes où, moi-même, je cherchais, et où je cherche encore. C'est là que je trouve une utilité à ce site. Pas besoin de larmoyer comme beaucoup : "ils me volent ma généalogie". Je vous passe aussi certains propos plus agressifs. Mais les gens volent quoi ? Le travail des recherches, oui, car vous y avez passé du temps, mais les informations, les ancêtres, sont-ils vraiment à VOUS ?

Alors, nos ancêtres, veux à la quête desquels nous sommes partis, nous "appartiennent-ils" ? Non, bien sûr que non. Tous les descendants de ces ancêtres peuvent dire la même chose. Je n'ose imaginer la cousinade de ceux qui se prétendent descendre de Charlemagne ?... – sourire – Il est vrai que les généalogistes qui font les recherches passent énormément de temps sur ces recherches. Mais, une fois les recherches réalisées, les découvertes faites, pourquoi les garder dans son antre ? La démarche naturelle est de la publier sur le site de GeneanetTM. Seulement, là, je m'interroge : dans quel but ?

Montrer ce que le généalogiste a réalisé ? A la famille, aux amis, oui, cela permet aux membres éloignés de pouvoir suivre les recherches, de donner des compléments d'informations. Bref, d'être pus unis !

Montrer le nombre d'ancêtres trouvés ? Cela ne veut rien dire. Pour ma part, ils sont légions mes ancêtres ! Mais, si je mets en ligne tous les dépouillements que je réalise (si les ancêtres ont des liens par mariage ou naissance avec ceux déjà renseignés), cela ne me donne pas des ancêtres directs pour autant. Mon but, j'écris bien, mon but, n'est pas la course au nombre d'ancêtres mais la sauvegarde de ce que je lis au travers des diverses archives que je consulte. Donc, le nombre ne reflète que les membres de la famille étendus par mariages et naissances.

Rechercher les ancêtres décédés devient de plus en plus aisé avec la mise en ligne de l'état civil et celle de sites comme FilaeTM ou GeneanetTM, et bien d'autres. Mais ce que je recherche, c'est totalement personnel, ce sont des cousinages actuels. Quelle n'avait pas été ma surprise de découvrir que des cousines germaines de notre grand-père paternel étaient venues épouser des cousins germains de mon amie, celle avec qui je mange tous les vendredis soirs depuis près de quinze ans ?... La raison de ce cousinage ? La Guerre de 1914-1918 : une partie de notre famille, originaire du Chemin des Dames, a été évacuée dans différents départements dont celui de la Seine-et-Marne, en la commune de Moissy-Cramayel. J'ai trouvé ce cousinage en dépouillant tous les actes de Moissy (1593 à 1910, à l'époque, 1939 aujourd'hui). Là, la généalogie a son sens, pas besoin de code ADN !...

Aujourd'hui, le cousinage ne me concerne pas mais j'en suis touchée tout de même. Je fais des recherches sur la personne de Henri HAULOT, celui qui a donné son nom à la rue où je réside. J'avais pris contact avec un de ses fils et j'ai commencé la rédaction de la biographie grâce à tous les documents que Daniel, ledit fils, avait déjà amassés depuis des années. Conserver la mémoire de son père est d'une importance capitale à ses yeux et je lui ai apporté encore une dose de bonheur en m'intéressant à sa famille. Hier, une descendante d'un demi-frère de Henri a pris contact… Elle ne connaissait pas cette branche ! Pour ma part, je n'en connaissais qu'un peu n'ayant pas cherché plus loin que les demi-frères : ce n'est pas le propos du livre que je rédige…

Voilà donc un des bons côtés du site de GénéanetTM : retrouver des cousins… vivants !... Que de choses à échanger ! Que d'informations à apprendre, à compléter…