Ce 11 novembre dernier, je n'étais pas au Monument aux Morts de Moissy-Cramayel, en Seine-et-Marne, comme chaque année, ni même à celui de Seine-Port, où, pourtant, ma petite-fille chantait avec sa classe, mais en Creuse ! Une fois n'est pas coutume !...

Le village, 500 habitants, présentait deux expositions totalement différentes mais ayant un point commun : la Guerre de 1914-1918.

La première exposition parlait de la commune de Tracy-le-Mont, dans l'Oise. S'il en était, cette présentation rappelle qu'il n'y a pas eu que la Somme, la Meuse, la Marne, pour avoir été touchées par ces destructions, par ces déplacements de population. Le département de l'Oise a aussi été cruellement détruit… Cette exposition présentait la vie de la commune depuis le début de la guerre, en même temps, qu'elle expliquait l'évolution de la guerre en elle-même. Petite exposition, mais, là encore, j'ai appris ! Nous attendrons le printemps pour nous rendre sur place… Grâce à cette exposition, j'ai découvert un site Musée Territoire 14-18, je vous invite à le visiter… Ce site couvre le territoire de l'Oise à l'Aisne, zone moins connue et pourtant si au cœur de la guerre…

La seconde exposition m'a saisie. J'ai vibré en la parcourant. Je ne connaissais pas du tout l'auteur, Charles Z., mais j'ai eu l'impression d'avoir un double, juste un peu plus jeune que moi ! Là, devant mes yeux, des textes et des peintures… Je ne peux vous dire ce qui était le mieux tant de talent dans les uns comme dans les autres. Que j'aimerais écrire aussi bien que Charles ! Bon, pour la peinture, je ne tente même pas… Le sujet ? La Première Guerre Mondiale, bien sûr, et dans la zone de Verdun. Les textes comme les dessins m'ont donné la chair de poule. Je ressens la même chose que Charles Z., je "vois" aussi les mêmes choses, la tristesse de ces lieux de la Meuse, de cette Guerre, … Là encore, je vous invite à vous promener sur son site "Carnets de cimetières…", il y a des photos, surprenantes, mais aussi ces dessins et textes qui ont été exposés. Vous pourrez, vous aussi, découvrir ce talentueux personnage, tailleur de pierres !

Clémence et Gustave

 Enfin, pour finir cette journée du Souvenir, la commune recevait deux compagnies de théâtre "Barouf et Loupiotes" et "La Calembredeine" qui nous ont proposé, à leur façon, la lecture d'une correspondance entre Clémence et Gustave, tout au long de la Guerre. Moments touchants et oh combien réels… La montée en puissance de la colère, de l'indignation de Gustave… Clémence qui attend désespérément le retour de son mari… Ils se retrouvent à la fin de la guerre et ont une longue vie… Dans la salle, une petite-fille du couple était présente, sur scène, une arrière-petite-fille et un arrière-arrière-petit-fils… Belle leçon de vie !

Si vous avez l'occasion de voir et ces expositions et cette mise en scène de correspondance, surtout, n'hésitez pas ! Le talent est là et nous mène, par l'émotion, à cette Grande Guerre…