J'aime échanger avec les autres, surtout lorsque nous ne sommes pas d'accord…

En effet, le fait de ne pas avoir le même point de vue permet d'ouvrir nos horizons, de voir les choses d'une autre façon… Encore faut-il que les échanges restent corrects. Quoique… Certains commentaires houleux que j'ai pu avoir sur mon blog cet été m'ont fait une belle publicité ! Je ne dois pas être si mauvaise rédactrice car le nombre de lecteurs journaliers a fait un super bond ! Comme quoi, même si je n'ai pas apprécié les termes employés, je le rappelle, sur mon propre blog, j'en ai retiré, non seulement une leçon, mais des visites de lecteurs jusque-là insoupçonnés…

Cependant, lorsque j'échange, j'aime pouvoir revenir lire ce qui a été écrit, un peu plus tard, à tête reposée et de me demander si mes écrits correspondaient bien à mes pensées. Eh oui, il est plus difficile d'écrire ce que l'on pense que de le dire en face de quelqu'un : il n'y a pas le regard, il n'y a pas le ton, et, si l'autre n'a pas vraiment compris ce que l'on voulait dire, il est temps de s'excuser ou de reformuler ses paroles. Par écrit, c'est clair, net, précis et cela ne s'efface pas…

groupe FB

Là encore, j'ai appris quelque chose. Hier, toute la journée durant, j'ai échangé avec un monsieur, qui, comme beaucoup, avec l'âge, il a 66 ans, juste un peu plus vieux que moi, croyait s'adresser à une midinette sans expérience, naïve, ne connaissant rien, mais alors rien de la vie. Par contre, LUI, savait tout ! J'ai mis fin une première fois à l'échange, puis il a relancé pour finir par dire que le sujet était clos. Cela me convenait bien puisque l'échange était stérile. Mais voilà, hier soir, il me relance en m'interpelant au sujet de mes ancêtres, en me demande de quoi je me mêlais puisque je n'avais pas d'ancêtres sur la commune, en l'occurrence Paris, qu'il avait récupéré un mail que je lui avais adressé et que j'avais effacé…. Stupeur, je réponds que je ne sais pas de quoi il parle et je l'invite à aller voir mes ancêtres sur Geneanet. Ce matin, je voulais relire le dernier écrit de ce monsieur mais je constate qu'il a disparu. Oui, vous lisez bien, disparu ! Les échanges qu'il a eus sur ce poste avec d'autres et avec moi n'apparaissent plus… Du fait, je me demande si j'ai bien parlé avec quelqu'un… mes écrits à moi sont toujours visibles, le nom de ce monsieur apparaît toujours dans mon texte mais j'ai l'impression d'avoir écrit à un fantôme…

Que s'est-il passé ? L'administrateur du groupe l'a-t-il écarté ? A-t-il quitté le groupe de lui-même, pour quelle raison ?

Il est vrai que tous ces échanges sont virtuels et mélangent des personnes de multiples horizons. Sont-ils tous francs ? Je ne pense pas… Il est facile de mystifier une vie, un statut, lorsque l'autre ne peut savoir qui nous sommes réellement… Cela permet de vivre une vie que nous aurions peut-être préférée… Certains aiment jouer un rôle, avoir de l'importance, penser qu'ils sont les seuls à savoir, à savoir faire, à être… Mais non, le monde est fait d'un melting-pot si important que c'est sa force. Pourquoi vouloir changer l'autre ? Pourquoi vouloir être plus fort, meilleur que l'autre ? C'est déjà si difficile d'être soi !...

Je reste persuadée que l'échange est bénéfique surtout s'il ne vise pas à imposer son point de vue à l'autre, s'il ne vise pas à se montrer supérieur à l'autre, mais bien de montrer qu'il y a toujours une autre facette à un sujet sur lequel nous avons une idée, un point de vue. C'est ça l'ouverture sur le monde…