En effet, c'est bien de faire des recherches pour des clients, pour des ouvrages, pour des articles… Mais, de temps en temps, il faut penser à notre première passion, à nos loisirs, à nous en somme !

généalogie

Alors, ce week-end sera propice à approfondir notre généalogie sur la commune de Chassemy, dans l'Aisne. Oh, c'est ce n'est pas compliqué car c'est un village, il suffit donc de lire TOUS les actes et de relier les uns aux autres. Grâce aux différentes possibilités que nous offrent nos logiciels de généalogie, que ce soit Hérédis ou Généatique, je peux enregistre les témoins, les personnes citées dans les différents actes.

A un moment ou à un autre, je retrouve ces personnes, ou bien, cela me donne des pistes pour chercher leurs descendances. En effet, lorsqu'elles sont citées en tant que témoins par exemple, il y a le lieu de résidence. Dans ces cas-là, il faut être organisé ! Un cahier, un tableau numérique, peu importe, mais il faut absolument noter ces renseignements en plus de les saisir dans le logiciel. Pour ma part, dans ce cahier, je note dans la marge la commune (avec le département bien sûr) où il me faudra faire les recherches, et, dans le corps du cahier, je note tout ce que j'ai sur la personne à rechercher, un jour…

Je reviens à mes recherches sur la commune de Chassemy. Comme les autres communes touchées par la Guerre de 1914-1918 – le Chemin des Dames n'est qu'à une dizaine de kilomètres – les archives sont manquantes antérieurement à 1811. Toutes les dates, que j'ai trouvées antérieures à cette année, sont des renseignements cités dans les actes de mariages ou de décès. Il n'en reste pas moins que pour certains, dont notre ancêtre Nicolas MENOT, l'acte de décès étant plus que lacunaire, je n'ai qu'une date approximative de naissance, mais ni le lieu, ni les parents… Là encore, un jour peut-être…

Ce week-end, ce n'est pas notre lignée directe qui m'intéresse mais plutôt les LANGINIER. Notre sosa 32, Laurent Alexandre MENOT a épousé, le 8 février 1836, à Chassemy, Marie Rose LANGINIER. Notre famille est venue s'installer dans le chef-lieu de canton, Vailly-sur-Aisne, car Alexandre Bélisaire, l'aîné du couple MENOT-LANGINIER, est venu épouser Augustine Alexandrine MOUZIN.

Donc, nous les arrières-arrières-arrières-petits-enfants de Laurent Alexandre, nous ne devrions pas dire que nous sommes originaires de Vailly mais de Chassemy ! Seul le fait que nous n'allions qu'à Vailly alors enfants ou adolescents nous rattache à cette commune axonaise. Je vais donc, ce week-end, m'atteler à cette tâche de retrouver tous les collatéraux de notre famille…

Je reste persuadée que notre généalogie n'est pas "juste" si nous en restons à l'agnatique ou à l'ascendance directe… Il est important aussi de connaître les cousin(e)s, les oncles, les tantes, les beaux-frères, les belles-sœurs… Bref, tout ce qui fait LA famille !