Etes-vous bédéphiles ? Pour ma part, pas trop… Oh, comme beaucoup, j'ai lu Boule et Bill, j'aime beaucoup Achille Talon et aussi Gaston Lagaffe… Il y en tant d'autres, mais ce n'est pas mon thème de lecture préféré… Par contre, si vous êtes bédéphile, vous comprendrez mon souci avec Caroline…

Caroline

L'après-midi du 14 août 2017, nous avons accueilli Caroline. Enfin, comme elle est venue squatter, nous ne l'avons pas rejetée… Vous voyez de qui je peux parler, vous, les bédéphiles ?... Naturellement ! C'est une tortue ! Oh, pas toute jeune… Elle est déjà bien grande et grosse… A qui est-elle ? Peu importe ! Nous ne pouvions la laisser comme cela… Elle attend donc ses maîtres… ou pas !

Nous l'avons tout de suite installée dans un petit parc que nous lui avons aménagé. Bon, j'écris nous… J'ai accompagné moralement… Mais, le lendemain, nous partions pour Rome ! Caroline est donc tout de suite partie en vacances chez Josette qui accueille beaucoup de tortues… De retour chez nous, Caroline est rentrée. Ce qui est bien, c'est qu'elle ne nous parle pas : nous ne savons donc pas si elle était fâchée que nous l'ayons laissée…

Mais, c'est notre première tortue… Alors, vite, le net : que devons-nous faire ? Pas faire ? Son parc est donc aménagé pour l'hiver qui va arriver. La nourriture ? C'est assez simple… Nos petits-enfants vont la voir dès le retour de l'école : salade, tomate, eau propre… Combien de temps vont-ils tenir ?

Une question de leur part :

  • "Dis, Mamie, est-ce que Caroline a une famille ?
  • Bien sûr que oui ! Elle a bien eu un papa et une maman pour venir au monde !
  • D'accord ! Mais, c'est comme pour Chacha… Tu ne peux pas lui faire sa généalogie…
  • En effet, je ne peux pas lui faire sa généalogie ! Mais tu sais, Poupette, ce n'est pas grave de ne pas connaître sa généalogie…
  • Alors… Pourquoi tu en fais, toi, de la généalogie ?"

Nous en avions déjà parlé mais… Il y a ceux qui cherchent leurs ancêtres et il y a ceux que cela n'intéresse pas ! Samedi, au forum des Associations à Moissy-Cramayel, un monsieur est venu nous demander si nous faisions de la généalogie. La première réponse a été "Non !", nous sommes une association de patrimoine : nous cherchons le passé de la commune, passé plus ou moins récent. Nous cherchons à mieux connaître la commune par la grande et la petite histoire et nous essayons de rendre ces informations aux Moisséens. Réponse du monsieur : "Je ne comprends pas ! La généalogie va avec le passé !"… Oui, peut-être ! Mais nous ne faisons des recherches généalogiques qu'en cas de nécessité comme, par exemple en ce moment, avec notre ouvrage sur les soldats de 14 !

La généalogie est un besoin totalement personnel. Elle devient parfois, pour certains, une obsession, la quête de savoir d'où je viens. La quête peut être aussi malsaine, enfin, de mon point de vue. Vous savez, cette quête qui vise à prouver que l'on descend de Charlemagne !... Cela m'amuse toujours autant !... Y a-t-il honte à ne pas avoir de noble, de personnalité, dans notre généalogie ? Que nenni ! C'est NOTRE généalogie, NOS racines, NOTRE famille…. Mais nous, nous avons la chance d'avoir des archives qui nous permettent de chercher et, souvent, de trouver !

Pour ce qui concerne ma Caroline, elle n'aura que nous, elle vivra, sans savoir qui sont ses parents… En a-t-elle un souvenir ? Je ne peux répondre : je ne parle pas le langage des tortues, je ne suis ni vétérinaire ni psy pour animaux… Donc, Caroline reste chez nous et nous serons ta famille…