Joseph KUTLER est chauffeur d'automobile lors du recensement de la classe 1910…

Joseph naît le 28 mars 1890 à Bazarnes, dans l'Yonne, sous le patronyme LEFÈVRE. Il est fils d'Eugénie Marie LEFÈVRE, vingt-deux ans, domestique et d'un père inconnu. Il est légitimé par le mariage de ses parents, Jean KUTLER et Eugénie Marie, le 16 juillet 1892 à Seine-Port.

La famille, installée à Seine-Port, s'agrandit avec la naissance de 8 autres enfants :

Joseph est donc l'aîné de cette fratrie. Mais que de tristesse et de peine… A trois ans, il voit sa maman enceinte, mais, le jour tant attendu ne lui donne ni petit frère ni petite sœur, le bébé est mort dès la naissance… Il a cinq ans lorsqu'il a enfin un petit frère, Georges… Déjà beaucoup d'années d'écart… Deux ans plus tard, sa petite sœur, Ernestine, suivie de Germaine qui ne restera qu'une année dans la famille. Joseph a neuf ans ! L'année suivante, Germaine, une autre Germaine, arrive dans la famille. Comment Joseph, âgé de neuf ans, a-t-il pu comprendre que ses parents donnent le même prénom que le bébé décédé l'année précédente ?... A l'époque, les enfants ne posaient pas de questions, ils vivaient les instants familiaux les uns après les autres…  Puis arrive André, il fera aussi un court passage dans la famille, Joseph a quinze ans…

Six ans plus tard, Joseph quitte sa famille pour faire son service militaire. Dès le 1er octobre 1911, il rejoint le 153ème Régiment d'Infanterie. Il rentre chez lui le 8 novembre 1913 avec le certificat de bonne conduite. Impossible de connaître sa taille : sa fiche matricule est si peu renseignée…

L'ordre de Mobilisation générale du 1er août 1914 le rappelle au service. Il se présente le 3 août suivant. Affecté au 31ème Régiment d'Infanterie, il sera, comme bon nombre de ses camarades de régiment, tué le 17 février 1915 à la bataille de Vauquois dans la Meuse. Il était âgé de 25 ans 1 mois et 11 jours.

Vauquois 2

Monument aux Morts de Seine-Port (77) - (c) C. MENOT

Son frère, Georges René, employé aux PTT en tant que journalier, sera, dans un premier temps, exempté du service militaire pour raison de santé. Sa fiche matricule étant mieux renseignée que celle de son frère Joseph, il est possible de connaître sa taille, 1,50 m !... Malgré ses problèmes de santé, il sera appelé durant la 1ère Guerre Mondiale. Il rejoint le 1er Groupe d'Aviation le 4 septembre 1917. Il est placé en congé illimité de démobilisation le 10 septembre 1919, sans le certificat de bonne conduite qui lui est refusé !

Père de quatre enfants, il est classé sans affectation le 18 octobre 1935. Il ne participera pas à la Seconde Guerre mondiale.

 

Georges René assistera aux cérémonies du 11 novembre, au Monument aux Morts, à Seine-Port, pendant des années mais cette cérémonie aura un goût bien plus amer que d'autres personnes présentes : il a participé à cette guerre, il est revenu mais il a perdu son frère aîné…