Sophie , la maman de Philomène MOREL a eu une vie peu banale… Quelle vie pour elle !

Philomène MOREL naît le 15 mars 1880 à Vierzy, dans l'Aisne. Elle est fille de Sophie MOREL, quarante-et-un ans, manouvrière. Philomène est le troisième enfant de sa mère, qui en aura neuf ! Mais, les naissances de ces neuf enfants ne sont pas banales…

Jules MASSARD, l'aîné, naît le 11 novembre 1870, aussi à Vierzy ; il est fils de Jean Marie MASSARD et de Sophie MOREL ; les parents n'étant pas mariés, il est enfant naturel. A Belleu, Aisne, le 17 février 1866, naît Maria MOREL, fille de Sophie. Maria est déclarée par Jules MOREL, son oncle, et l'autre témoin est Jean Marie MASSARD, trente-sept ans, mineur, voisin… Sophie accouche d'un troisième enfant à Vénizel, Aisne, le 9 novembre 1867, d'un garçon, Jean Élie, qui est déclaré par son grand-père, Louis Stanislas. Sophie revient habiter Vierzy et accouche de Elise, le 13 juin 1873. Le déclarant n'est autre que Jean Marie MASSARD ! Ce dernier décède à Soissons, Aisne, le 22 juillet 1874. Dans l'acte, il est écrit "époux de Sophie MOREL", or, il n'y a jamais eu de mariage…

Le 1er février 1849, à Tartaras, dans la Loire, Jean Marie MASSARD épouse Pierrette BONNE/BAUNE. Le premier enfant du couple, Pierrette, naît le 2 novembre 1849 à Dargoire, dans la Loire. Jean Marie MASSARD naît le 1er janvier 1852, à Tartaras. Au recensement de 1861, commune de Tartaras, Pierrette BAUNE vit chez sa mère, Pierrette CORAND, veuve, avec son frère, Etienne, trente-cinq ans, et son fils Jean-Marie, dix ans. Au décès de Pierrette, le 23 juin 1886 à Tartaras, il est bien écrit qu'elle est veuve de Jean Marie MASSARD. La famille, dans la Loire, a donc été avisé du décès de l'époux mais a-t-elle eu l'acte en lui-même ?...

Vierzy

Revenons à Sophie MOREL… A Vierzy, le 21 août 1875, elle accouche de Belloni. L'enfant est déclaré né au domicile de Belloni TÉNA/THÉNA, trente-neuf ans, manouvrier, qui est d'ailleurs le déclarant. Le même Belloni THÉNA, déclare la naissance de Amélia Lucie, née le 12 décembre 1877, fille de Sophie MOREL et de père inconnu. La naissance de Philomène, l'année suivante est aussi déclarée par le même homme. Cela continue, nouvelle déclaration de naissance, celle de Augustine Marie, née le 3 mars 1883, de Sophie MOREL et d'un père inconnu. La dernière naissance déclarée par Belloni THÉNA, est celle de Léonie, le 6 novembre 1884, née de Sophie MOREL et d'un père inconnu.

Sophie MOREL est encore en vie au mariage de sa fille Léonie, le 16 juillet 1903 à Nanteuil-la-Fosse, Aisne. Les archives en ligne ne me donnent pas plus de renseignements… Dommage !

Dommage que Philomène soit morte en bas âge, la seule de tous ces enfants ! Mais comment apparaît-elle dans notre généalogie ? Amélia Lucie, une sœur de Philomène, a épousé, à Vailly-sur-Aisne, Emile Théophile PILLET. Ils ont eu, entre autres enfants, Lucienne Marcelle qui a épousé Louis Marcel MENOT, un des frères de notre grand-père paternel, Charles Auguste…