Marie Zélie aura beaucoup souffert par cette Guerre, pour cette Guerre… Elle y a perdu 5 enfants !...

Marie Zélie naît le 9 septembre 1847 à Paris, dans le 11ème arrondissement. Elle est fille de Henri Emile et Zélie MENUT, qui se sont mariés le 28 avril 1840.

Le 10 janvier 1865, à Paris, 1er arrondissement, elle épouse Gustave Charles PEIGNOT, vingt-cinq ans, ingénieur civil, fils de Laurent Alexis, décédé, et Clémentine DUPONT de VIEUXPONT.

Le couple a huit enfants :

Trois nés dans le 6ème arrondissement, 80, rue de l'Ecole de Médecine :

 6 nés dans le 14ème arrondissement, 68, boulevard Montrouge, puis 68, boulevard Edgard Quinet :

 Le premier décès qui vient endeuiller Marie Zélie est celui de sa fille Suzanne Marie Louise, le 31 mars 1881.

Le 16 février 1887, à la mairie du 14ème arrondissement, Jane Laurence épouse Charles Aubin Désiré TULEU, fondeur en caractères.

Le 13 octobre 1891, dans la même mairie, Baptistine Julia épouse Paul Jules PAYET, ingénieur des Manufactures de l'Etat.

Le 10 février 1896, au Havre, en Seine-Maritime, Charles Robert, ingénieur mécanicien, épouse Antoinette Désirée Margueritte SCHMITT. Le couple aura un enfant : Jean.

Le 17 octobre 1896, dans le 6ème arrondissement, Georges Louis, fondeur en caractères, épouse Suzanne Henriette CHARDON. Quatre enfants naitront de cette union : Charles Armand Gustave, Madeleine Angeline Marie, Geneviève et Colette.

Peignot

Puis, elle perd son époux, Charles Gustave, le 21 juin 1899.

 Le 9 juin 1913, à la mairie du 7ème arrondissement – mention marginale, André Maurice épouse marie henriette Marguerite JACQUET. Charles Robert décède cette année-là…

Le 2 août 1914, c'est la guerre… La Première Guerre Mondiale, celle où les hommes partent presque heureux, persuadés qu'ils sont de gagner cette guerre, et de la gagner vite. Mais Marie Zélie LAPORTE, veuve PEIGNOT, voit partir cinq de ses enfants, ses quatre garçons. Elle ne peut qu'avoir un gros pincement au cœur, un très gros.

André Maurice décède en 1914, mais… pas Mort pour la France ! Il était Lieutenant  dans les Troupes coloniales, en réserve spéciale.

Le 15 mai 1915, Rémi Jean, Maréchal-des-Logis au 57ème Régiment d'Artillerie, meurt à Carency, dans le Pas-de-Calais. Puis, le 28 septembre 1915. Georges Louis Jean Baptiste, Adjudant au 43ème Régiment d'Infanterie Coloniale, meurt  à Givenchy, aussi dans le Pas-de-Calais.

Gustave Lucien, Lieutenant au 57ème Régiment d'Artillerie, meurt le 29 juin 1916 à Boissettes, en Seine-et-Marne.

Cette pauvre dame, Marie Zélie LAPORTE voit partir cinq de ses enfants entre 1913 et 1916, cinq fils !... Elle s'éteint le 25 janvier 1922, à Paris, auprès de ses deux filles Jane et Baptistine…