Cet homme aurait eu 89 ans aujourd'hui !... Personne ne parlera de lui dans les journaux ni aucun média d'ailleurs ! Pourtant 89 ans, c'est une longue vie…

Pourquoi personne n'en parlera ? Parce que c'était un homme ordinaire avec des défauts, des qualités aussi, sûrement.

Il est né, il a eu des parents, il a eu des frères et sœurs, certains sont morts avant lui, d'autres non… Il s'est marié, il a eu des enfants, des petits-enfants, des arrière-petits-enfants, certains qu'il a connus, d'autres non…

Qu'a-t-il fait de sa vie ?... Comme tout enfant, il est allé à l'école, il a eu cette chance. A l'école du village, chef-lieu de canton donc un beau village… Il a eu le certificat d'études et a décidé d'en rester là avec l'école. Sa mère, domestique, a accepté mais lui a dit "tu iras travailler dans les champs". Ce n'était pas son choix ! Son choix ? Ce fut de partir à la guerre.

Il aurait eu 89 ans...

Cette guerre dont on a parlé mais dont on n'étudie pas encore les Morts pour la France : la guerre d'Indochine ! Il est parti à tout juste dix-huit ans. Il est revenu, puis il y est reparti… Il a "rempilé" sur place, pour six mois, et c'est là qu'il a été blessé… Il a été médaillé pour fait de bravoure "avoir sauvé ses camarades au péril de sa vie".

Toujours militaire, il participe à une autre guerre, celle d'Algérie. Les médias en parle plus de cette guerre-là. Mais lui, il y a participé et il est revenu…

Toutes ces guerres, ça laisse des traces, de terribles traces. Je ne vous parle pas des traces visibles, je vous parle de celles qui sont là, dans notre corps, dans notre cœur, dans notre âme… Ces souffrances qui vous accompagnent tout au long de votre vie. Celles dont on parle… ou pas ! Celles qu'on essaie d'oublier avec l'alcool, avec la violence, …

Cet homme-là avait des camarades de campagne qui comme lui, avaient pris de mauvaises habitudes : entre autres, celle de boire avant de rentrer à la maison… Un verre, encore un verre, un autre verre…

Un jour, il est parti, a refait sa vie. A-t-il, en oubliant sa deuxième vie, celle où il était marié et où il avait des enfants, a-t-il voulu l'effacer ?...  Peut-être, peut-être pas… Tout simplement, après sa première vie de militaire, il a eu du mal à assumer sa vie familiale, la première…

Le temps est passé, le temps a agi, l'éloignement aussi : "Loin des yeux, loin du cœur…". Et puis un jour, la guerre d'Indochine s'est rappelée à lui, son corps a tremblé, son corps a failli… Il s'est éteint !

Il s'est éteint sans que ceux qui voulaient, qui auraient voulu, lui parler n'en aient eu le temps…

Il s'est éteint mais il a vécu… Alors, parfois, mon esprit vagabonde et je pense à cet homme qui est resté sur terre pendant quatre-vingt-neuf longues années et que je n'ai vraiment connu que quatorze années… D'ailleurs, l'ai-je vraiment connu ?... Je pourrais écrire qu'il repose en Paix mais… Ces cendres ont été dispersées sur le cimetière où reposent ses parents, ses frères et sœurs…