Voilà, le Challenge AZ est terminé pour cette année ! Mais qu'en a-t-il été ?...

Il y a eu différents participants cette année. En effet, les vrais blogueurs et challengers devaient réaliser un article par jour alors que les associations ou dépôts d'archives se sont partagé la tâche. Ce n'est pas du tout le même challenge !...

Réfléchir au sujet, trouver la documentation, parfois l'inverse : avoir la documentation et réfléchir au sujet, puis rédiger l'article, car il s'agit bien là d'un article ! N'oublions pas, nous sommes sur un blog ! Qui dit blog, dit article et non long palabre sur un sujet qui tiendrait trois ou quatre pages dans une revue… Le lecteur n'a pas de temps à passer à la lecture voire à la vérification de certains documents présentés ! Le lecteur veut avoir le temps de lire plusieurs articles car le Challenge AZ en propose une belle quantité et il y a une telle diversité de sujets !...

Il y aura donc les blogueurs qui seront aller de A à Z. J'en fais partie et je félicite ceux pour qui c'était la première année. Pour ma part, l'an passé, j'ai soufflé, transpiré… et quel bonheur j'ai eu de rédiger l'article Z !

Comme l'an passé, il y a aussi ceux qui ont choisi leurs lettres, qui ont commencé et abandonné – ceux-là, soit par manque de soutien, d'encouragement, soit par lassitude de voir qu'ils étaient seuls et que les autres étaient groupés ! En effet, fastoche de participer à un challenge sur 26 lettres et de ne rédiger un article que sur une lettre !

Par contre, cette année, il n'y a pas eu d'abandon de la première heure ! L'an passé, le premier abandon a été à la lettre D, cette année ? Il a été au F… Nous progressons ! Pas de tricheur non plus : l'an passé, certains ont inscrits des articles après la fin du challenge, ou ont publié des articles qu'ils avaient déjà édités, ou écrit dans le sens qui leur convenaient – un désordre total de l'alphabet !

Cependant, si nous avons tourné à une moyenne de 80 articles publiés/jour pour 86 participants, la baisse s'est amorcée dès la lettre J – même pas à la moitié de l'alphabet ! Nous sommes restés dans une moyenne de 70/75 articles jour par la suite…Mais, le X aura été fatal : une chute de 10 articles par rapport à la participation pour le W !... Nous ne sommes plus que 61 à faire travailler nos méninges… Il faut dire que les dernières lettres de l'alphabet ne sont pas simples ! Que dire du Y : 53 ! Ça sent vraiment la fin avec le Z… mais non ! Un sursaut et 62 articles sont publiés ! La moyenne est 43, nous pouvons donc dire que nous avons réussi à nous maintenir au-dessus de la barre… 

Par contre, je suis déçue de la qualité de certains articles : trop courts, trop longs, hors propos, … Ce challenge s'adresse principalement à des généalogistes, amateurs ou professionnels, à des métiers proches, paléographes, psycho-généalogistes, historien(ne)s, professeurs… Les sujets auraient dû, toujours, tourner autour des thèmes historiques, généalogiques, patrimoniaux… Cela n'a pas été le cas parfois, je le regrette… Mais, je ne suis qu'une parmi 86 inscrits et … combien réellement ? Puisque certains inscrits étaient plusieurs à écrire…

Bilan ChallengeAZ 2017 - Avant rajout... après la fin !

Que faut-il faire pour une meilleure participation ? Tant qualitative que quantitative ! Là, je ne sais que répondre, il faudrait une matinée de brainstorming, et encore, je ne suis pas sûre que nous trouvions une réponse élégante et juste…

Mais, ce qui est certain, c'est qu'il faut arrêter de pinailler, de critiquer ! Le ChallengeAZ vous convient ou ne vous convient pas ? Dans le premier cas, vous participez, tranquille… Dans le second cas, vous ne participez pas et c'est tant mieux ! Pas de chicaneries ! Chacun est libre d'écrire, de lire, d'aimer, de détester – verbe un peu fort, pour ma part, j'ai aimé ou moins aimé – mais en tout cas, la convivialité doit rester de mise !... Comme il a été écrit sur TweeterTM : "J'aime être lu(e), mais c'est encore tellement mieux lorsque je suis aimé(e)…".

Pour ma part, j'écris pour mon plaisir et le plaisir de ceux qui me suivent, qu'ils soient en France, en Allemagne, aux Etats-Unis, même à Hong-Kong… Alors, peu m'importe que l'autre ait pu être mis en avant et pas moi !... La Gloire ?... ah ah, nous y revoilà ! Ce thème si cher à certains "Connu et reconnu"…

Si je ne devais plus être appréciée, lue, citée, je ne me poserais pas en victime… Je me poserais simplement cette question : "Que puis-je faire pour plaire à mes lecteurs ?". Que l'autre soit meilleur(e) que moi, c'est le choix des lecteurs, alors, je redresse mes manches, je prépare mes doigts, je réfléchis, et j'attaque le clavier…