Voilà, nous y voilà : la série R. Série découverte par bon nombre de généalogistes depuis le début du Centenaire de la 1ère Guerre Mondiale…

Sur le site des Archives départementales de Seine-et-Marne, les registres matricules sont en ligne. Le premier est celui de 1867 et ainsi de suite… Sauf que, ce serait trop facile ! En effet, si vous avez un soldat de la classe de 1869, vous ne trouverez rien ! Il est manquant sur le net.

Pourtant, j'ai bien en ma possession des photos prises pour un soldat recensé à la classe 1869 ! Le registre dans lequel j'ai trouvé mes renseignements porte la cote 1 R 500/1.

GOYARD Eugène Joseph est né le 4 octobre 1848 à Seine-Port (77). Il est fils de Jean Pierre et Nathalie Eugénie DUMONT. En 1868, sa fiche le décrit ainsi : cheveux bruns, yeux gris-roux – tiens, je ne connais pas cette couleur ! Il mesure 1,67. Il exerce la profession de marinier, en effet, il y avait un "port" à Seine-Port, et réside chez ses parents dans ladite commune.

Seine-Port : le garage (collection personnelle) Christiane MENOT

Il est aussi noté que lors du Conseil de Révision du 23 mars 1869, il a été libéré du service militaire par "son numéro" ; mais ce dernier n'est pas inscrit. Dois-je écrire qu'il a de la chance ?... Peut-être, sûrement, les guerres napoléoniennes sont là et de grosses pertes arriveront avec celle de 1870…

Le 3 mai 1879, à Seine-Port, Eugène Joseph, trente ans, manouvrier, épouse Victorine Marie RAMAIN, trente-deux ans, domestique, née 23 août 1856 à Ribes, en Ardèche. Impossible cependant de leur trouver une descendance dans la commune. Les registres d'état civil ne donnent aucune naissance, les recensements ne les recensent pas. Un episte aurait été possible si Victorine Marie avait été recensée sur la commune en 1872. En effet, domestique – il y avait beaucoup de "grandes familles" sur la commune – j'aurai pu suivre les employeurs afin de découvrir dans quelle commune le couple Eugène et Victorine ce serait installé…

Mes recherches sur Eugène Joseph s'arrêtent donc là… Il y a eu une naissance, le 20 novembre 1887, d'un Eugène Joseph GOYARD, mais cet enfant est le fils de Alexandre Constant et Léontine Clémentine GUERIN. De même, le décès d'un Eugène Joseph, le 22 mars 1891, mais c'est le petit enfant de quatre ans…

Eugène Joseph GOYARD n'aura eu qu'une "tranche de vie" dans la commune…