Un des deux thèmes du mois de mai est "métiers de nos ancêtres". Le sujet a été très difficile pour moi…

Pourquoi ? Comme tous les généalogistes, j'ai des ancêtres et ces ancêtres ont tous un métier. Mais aucun n'a de métier vraiment particulier…

Comme pour beaucoup d'entre nous, mes ancêtres sont essentiellement manouvriers, journaliers. Ce qui m'a surprise, à mes débuts, il y a, hummm, quelques années, ce sont les métiers liés à la vigne. En effet, mes ancêtres axonais, de la commune de Vailly-sur-Aisne et des environs étaient vignerons, cordiers, tonneliers…

Hors, depuis ma plus tendre enfance, je n'avais jamais vu de vignes ! Donc, forte de ses renseignements, j'étais allée demander des explications à notre grand-mère paternelle. Cette dernière m'a tout naturellement répondu qu'il y avait beaucoup de vignes… avant ! les vignerons faisaient du champagne… Mais, entre le phylloxera et la 1ère Guerre Mondiale, tout a disparu, laissant ces gens de métiers de vigne sans travail. Ces derniers se sont donc recyclés dans les jardins, dans la maçonnerie – après la guerre, il a fallu reconstruire la quasi-totalité du village…

Ce qui pourrait paraître original dans ma généalogie c'est qu'il y a eu beaucoup de mariage de bureaucrate/commerçant avec des manouvriers : comment ont-ils pu se rencontrer ? Ma question se pose déjà avec nos parents… Je vous entends déjà me dire que j'aurai pu leur poser la question ! Mais, la vie n'est pas si simple… Alors, je m'interroge : maman, parisienne, sténo-dactylographe – comme sa mère -, et papa, axonais, militaire en Indochine pour ne pas aller travailler dans les champs après l'obtention de son certificat d'études…  

Un couple m'intéresse beaucoup : Gustave Michel Bernard BLAIZOT, marchand de vins, et Léontine dite la vigne MARIE, gérante d'un bureau de tabac. Notre père aurait pu être un descendant direct de ce couple – il fumait et aimait lever le coude – mais ce couple est dans l'ascendance de notre mère…

Revenons sur ce couple : ils sont tous les deux natifs de la Manche, Gustave, né le 28 mars 1840 à Orglandes, et Léontine, née le 18 mars 1850 à Urville. Ils se sont rencontrés et mariés le 13 janvier 1867 à Urville-Bocage. A leur mariage, Gustave est boulanger dans la commune de Fresville, dans la Manche, et Léontine est couturière.

Augustine Marthe Marie

Le premier enfant que j'ai trouvé à ce couple est Berthe Léontine, qui est née le 30 janvier 1878 à Paris (7ème arrondissement). Ses parents, Gustave et Léontine, sont donc dans le commerce. Gustave, soit, il est passé de boulanger à marchand de vins… Mais qu'est-ce qui a poussé Léontine à devenir buraliste ?...

Je n'ai rien concernant Berthe Léontine, mais sa sœur, Augustine Marthe Marie, notre arrière-grand-mère du côté maternel, était aussi dans le commerce : elle tenait un stand de journaux à Paris !

Les années ont passé et la fibre commerciale n'est pas parvenue jusqu'à moi et encore moins à mes enfants. Mais, le pain, le vin, le tabac et le journal : il n'y avait sûrement pas mieux pour faire commerce …