Généalogie et politique, je ne pense à la généalogie personnelle de notre nouveau président ou de celle du candidat non élu, d'autres ont eu suffisamment de temps pour s'y pencher. Je pense à la couleur politique de nos ancêtres, et, aujourd'hui, à la politique de communes qui peuvent nous être chères…

https://fr.fotolia.com/tag/%22%C3%A9lections%20pr%C3%A9sidentielles%202017%22

Il est incroyable que je ne puisse pas donner la couleur politique de nos grands-parents. Jamais, d'aussi loin que je me souvienne, jamais donc, il n'y a eu de conversation politique entre nos parents et nos grands-parents. D'ailleurs, à bien y réfléchir, je n'en retiens pas non plus de mes parents avec notre grand-oncle, Lalo, et son épouse, Tante Annie. Pourtant, nous les rencontrions souvent et les conversations allaient bon train.

Comment ai-je commencé à m'intéresser à la politique ? Grâce à M. Valéry GISCARD d'ESTAING ! En effet, à peine élu, il a fait abaisser l'âge de la majorité de 21 à 18 ans. J'en avais 19 et j'ai ainsi pu quitter l'atmosphère familiale difficile à 20 ans ! Alors, lorsque j'allais voter, je ne me posais aucune question. Je votais pour mon "Sauveur" Valéry. Cependant, j'ai acheté quelques ouvrages pour connaître l'homme et ses actes. J'ai retenu qu'il était très bon économiste. Sa carrière politique ? Ce n'est sûrement pas le propos de mon article : chacun-chacune ses opinions !

Lors de ma première participation à une élection, c'était pour les législatives… Papa voulait absolument que je vote pour le Docteur SOURDILLE ! Je ne voulais pas : esprit de contradiction ou ce candidat n'était pas de la liste de Valéry ? Peu importe ! Papa nous a invité au restaurant, maman et moi, afin de nous "acheter". Mais, une fois dans l'urne, j'ai fait MON choix et je suis ressortie avec un bulletin de chaque candidat que j'ai donné à mon père… Mes parents étaient de la droite gaulliste, il était impensable pour eux que nous puissions voter pour quelqu'un d'autre…

Un autre souvenir de politique : une amie de longue, très longue date, avait ses parents de gauches, la gauche communiste. Mon amie avait un frère plus âgé… et de droite, de droite et très convaincu. Cela parlait beaucoup à la maison au moment des élections ; la finalité était chacun son choix !

Aujourd'hui, je vote donc avec mes propres convictions, c'est la liberté qui est la nôtre en France et qui, pour les femmes, a été chèrement acquise. Mais, lorsque j'ai regardé les résultats hier soir de communes qui sont importantes pour moi, celles dont je me vante d'être originaire, quelle surprise ! Je peux même écrire quelle déception ! Les résultats sont plus que favorables au/à la candidat(e) pour le(la)quel(le) je n'ai pas voté. Je me suis donc posée des questions du genre de "Est-ce parce qu'ils habitent la campagne profonde et moi la ville ? Est-ce une question de culture ? Est-ce une question de traditions ?". Mais pour moi, cela a été un choc ! Je n'ai plus de famille dans cette région, ce département, cette ville, mais tout de même !...

Ma conclusion est que je dois absolument noter les couleurs politiques de mes ancêtres et/ou de tout parent dont j'aurai connaissance de ses idées. Pourquoi ? Pour le mettre à l'index s'il n'est pas d'accord avec moi ? Que nenni : Simplement pour que dans le futur, si jamais quelqu'un(e) reprenait mes travaux, que celui-ci/celle-là puisse mieux comprendre qui nous étions, comment nous pensions, comment nous vivions…