Dis, Mamie, tu pourrais écrire un livre sur les animaux ?

  • Euh… non, pas vraiment !
  • Pourquoi ?
  • Tout simplement parce que je n'y connais rien…
  • Mais si, tu écris des livres, c'est facile…
  • Là, non, tu exagères… Cela prend du temps, il faut chercher des documents, il faut exploiter ces documents, bref, je n'y connais rien en animaux, enfin… rien… Seulement ce que je peux lire dans les livres, regarder à la télévision, … Les vétérinaires, les zoologues, les spécialistes des animaux, eux peuvent, moi, non !
  • Mais, y a toujours eu des chats chez toi !
  • Oui, veux-tu que nous parlions d'eux ?
  • Oh… oui alors !

Et voilà comment je vais vous parler des chats qui sont entrés dans notre famille. La première c'est Moumoune. Ma fille aînée, 12 ans, partait pour la messe à l'église un samedi en fin d'après-midi. En cours de route, elle a entendu un appel, un vrai appel – si, si, elle parle le chat ! – et cet appel lui disait "Prends moi, prends moi…" Aussitôt entendu, aussi fait, mais… elle allait à la messe. Arrivée devant l'église, elle s'est vu refusé l'accès à ce pitoyable chaton. "Non, ce chat ne rentrera pas dans l'église ! – Et pourquoi ? – Parce que c'est un chat ! – Alors, la maison de Dieu n'est pas pour tout le monde ? – Pour les humains, pas pour les chats – Bien, au revoir Monsieur le Curé ! Déjà beaucoup de tempérament ! La voilà de retour à la maison et je lui ouvre la porte… Quelle surprise ! Je n'aimais pas les chats ! Mais je ne pouvais pas mettre cette petite créature à la porte. Alors, Moumoune est rentrée dans la maison.

Nous lui avons fait un nid chaud et douillet dans une boîte à chaussures… Ne la trouvant pas en pleine forme, le lendemain, nous l'avons emmenée chez le vétérinaire. Verdict implacable : elle perd un œil, il faut l'opérer mais nous n'avons eu aucune garantie qu'elle pourrait survivre avec un seul œil… Elle nous a suivi partout : Berlin, les vacances en camping à Biscarosse (40), bref, tout le temps et partout. Moumoune nous a quittée neuf ans plus tard. Nous partions habité le Sénégal, elle est restée à Cauderan (33) avec sa maîtresse. Lors d'un week-end familial dans les Landes, elle est partie, et ma fille ne l'a jamais revue !

nos chatsLe deuxième chat à être entré dans la famille est Nuage. Ah, ce beau nuage ! Cadeau de départ à la retraite (j'étais fonctionnaire). Lorsque j'ai su que j'allais avoir un chat gris, nous avons étudié les noms possibles. Le premier venu à l'esprit des enfants avait été Grisou, mais moi, j'attachais ça aux mines et à ce terrible coup de grisou… Donc, en Seine-et-Marne il fait souvent gris, nous l'avons comparé à un nuage et hop ! Nuage était superbe, de longs poils gris… Départ pour le Sénégal, Moumoune reste en France, et Nuage nous accompagne… Superbe vie pour lui, se prélasser au soleil, sur le carrelage… Il a tellement aimé sa vie là-bas, qu'il est tombé malade lorsque nous avons préparé les cartons pour le retour. La décision du vétérinaire a été implacable : "Il ne peut rentrer avec vous, c'est la fin". Nous avons eu beaucoup de chagrin… IL n'avait que six ans…

Troisième chat, enfin chatte, encore une femelle. Ma fille aînée a adopté un chaton tout grisonnant à Cauderan… Retour du Sénégal, les enfants rejoignent les parents, les animaux aussi se rejoignent… Je ne vous parle pas des chiens… Et Mimi a trouvé sympa la vie en pavillon. Alors, lorsque ma fille est partie vivre sur Paris, c'est tout naturellement que nous l'avons gardée. Première portée, ah cette portée ! Mimi n'avait de cesse que de vouloir mettre ses petits au chaud dans la chambre de ma plus jeune fille ; nous avons cédé…

Un matin dans le jardin, un nouveau chaton, Gribouille. Une gentille petite femelle mais si peureuse, si anxieuse… Elle devait avoir le cœur bien fragile. Lors de ma séparation avec mon ex-mari, j'ai gardé Mimi et Gribouille est partie avec sa jeune maîtresse. Nouvelle douleur pour cette dernière : un soir, rentrant de son école sur Paris, elle a trouvé Gribouille, là, inanimée… Tristesse, mais qu'y faire ? Et il y a eu Pupuce… si petite, elle a toujours gardé sa taille de chaton… Elle aussi de mauvaise santé n'est pas allée bien loin dans la vie…

Il y a cinq ans, ma fille, son compagnon et ma petite-fille sont allés à la SPA de Vaux-le Pénil (77). Ils y ont adopté Chacha. Une belle femelle noire qui les a choisis… Chacha coule un parfait bonheur dans leur nouvelle maison…

 

Mimi m'a suivie, est restée avec moi, m'a fait la conversation… Est venue avec moi lors de mon emménagement avec mon nouveau compagnon. Elle a retrouvé un pavillon, un jardin… Mais, tellement vieille et grosse, faire le tour de la maison était pour elle un sacré parcours… Et puis, l'an passé, un lundi matin, elle s'est écroulée… L'âge, les problèmes de santé, ont eu raison d'elle : dix-huit ans !

Aujourd'hui ai-je un chat ? Non. Pourquoi ? Parce que mon petit-fils aimerait un chat arc-en-ciel… et que nous n'en trouvons pas. Non simplement que l'occasion n'est pas encore arrivée… Désormais Poupette, tu as eu ton article sur les chats…