En sociologie, la censure est un blâme qu'un milieu social exerce sur ses membres quand ils ne se conforment pas aux règles morales ou aux valeurs admises dans le groupe, cette forme de censure pouvant aller jusqu'à l'exclusion des déviants…

Jusqu'à présent, je ne m'inquiétais que de la censure "d'état" c'est-à-dire celle qui empêche la diffusion de telle ou telle information, si si, cela existe encore beaucoup, peut-être pas trop en France mais allez voir ce qu'il se passe en ce moment en Turquie par exemple… Je me disais, que cette censure-là était pour le bien de tous, pour la sécurité, pour, pour, … bref, je trouvais une excuse. Pour celle actuelle en Turquie, je me dis que c'est carrément de la répression : ainsi, personne ne pourra savoir ce qu'il se passe vraiment ! Nos médias français ne s'intéressant qu'à ce qui les intéresse !...

J'ai participé dernièrement à une réunion rappelant les règles des statuts dans une association. Il y a, bien évidemment, était discuté de l'article concernant "l'exclusion" d'un des adhérents. Les règles sont quasiment celles d'un employeur face à un salarié : avertissement, puis, si rien ne s'améliore, exclusion par lettre en recommandé avec avis de réception… C'est clair, c'est net, c'est précis ! Il est important que cela soit écrit dans les statuts, sinon, un président d'association pourrait faire partir tous ceux qui le contrediraient et cela deviendrait du despotisme…

Bouh ! La Censure

Maintenant, j'ai un blog, comme beaucoup d'entre nous. Je régule les commentaires afin de pouvoir les lire tranquillement et y répondre à tête reposée. Mais, car il y a un mais, je publie tous les commentaires sans restriction, même, et surtout, ceux qui contestent ce que j'ai pu écrire. J'aime la relation où nous échangeons sur des sujets sur lesquels nous ne sommes pas d'accord. Je pense que, si les échanges restent cordiaux, cela fait avancer les choses. Il n'y a pas que notre vérité qui est la bonne. Elle peut être bonne mais peut, surtout, être améliorée par la vision d'un ou d'une autre personne, privée ou publique. Jamais je ne me permettrais d'avoir une "liste noire".

Si les échanges vont trop loin, je préviendrais la personne qui me paraît incorrecte que je vais être dans l'obligation de lui interdire l'accès à mon blog si elle ne revient pas sur le chemin de la cordialité…

J'ai habité Berlin pendant de nombreuses années à l'époque du mur. J'ai regardé l'Est depuis les estrades installées à l'Ouest ; je suis allée du côté Est de nombreuses fois. Je vous assure que nous avons une chance inouïe de vivre dans notre beau pays qu'est la France. Pays de tolérance, pays où nous pouvons dire ce que nous pensons, pays où nous pouvons échanger surtout lorsque nous ne sommes pas d'accord.

Alors me voir écrire que je suis "bloquée sur un blog par son auteur", cela me hérisse le poil ! Mais c'est ainsi ! Je ferme donc cette porte d'échange qui ne me semblait pas agressive mais simplement une mise au point de propos qui me "dérangeaient" mais pas plus que cela…