Marguerite et Reine MONNIER © Christiane MENOT

Désormais, sur la toile, nous avons moult solutions pour communiquer : quel moyen choisir ? Je vous répondrais volontiers les trois, tout dépend de ce que vous attendez en retour…

La page sur un réseau social

Je parle là, principalement, de Facebook™. Cela devient incontournable ! Il ne faut cependant pas oublier qu'il faut animer la page et ce n'est pas un mince travail. Il faut inscrire un "post" régulièrement, sinon, quel intérêt ?...

Le choix des "amis" est aussi très important. Sur une page personnelle, les amis sont : de réels amis, des relations, des contacts, les membres de sa famille, … Sur une page à thème, que ce soit professionnel ou personnel, les "amis" peuvent être, doivent être différents. Les "amis" doivent avoir un intérêt particulier pour vous, au premier ordre, et pour ce que vous proposez sur cette page. J'ai une amie qui a créé une page de recettes de cuisine et j'apprécie toutes les nouveautés qu'elle y propose à partir de recettes qu'elle trouve elle-même en ligne… Je suis attachée à un groupe d'anciennes militaires, passée, tout comme moi, à l'EIPMF de Caen-Carpiquet (14) et je lis tous les jours. Oh, je ne participe pas tous les jours : ce sont de vraies pipelettes alors… trop de posts ! Enfin, je suis aussi la page de "Tu sais que tu viens de Moissy, quand…". Cette page est souvent très intéressante mais aussi souvent rébarbative : ah… tous ces gens qui se plaignent de leur commune sans jamais avoir participé à une activité communale !... C'est le principe des Français : "je n'ai pas d'idée, je ne participe pas, mais j'aime bien critiquer !".

Donc, si vous avez un thème qui vous est cher, une activité particulière qui nécessite d'avoir des contacts pour vous faire connaître, allez-y, franchissez le pas !

Le site

Là, c'est une autre démarche. Un site doit être animé régulièrement si vous voulez que les moteurs de recherches vous positionnent favorablement, pour avoir une meilleure visibilité sur la toile…

Mais, cela devient "vieillot" pour un particulier ou un professionnel de petite importance. Mon plombier, par exemple, n'a pas besoin de site pour avoir ses clients : il est "over surbooké" sans même avoir à chercher… De plus, il lui faudrait payer une prestation pour créer et gérer le site : donc, il n'en a pas !...

J'ai un site ! Mais ce site est une vitrine en rapport avec ma profession, généalogiste professionnel. Il présente toutes mes prestations, mes tarifs ainsi que ce que je propose à la vente. Il est simple mais je l'espère performant dans l'avenir…

Il n'y a pas besoin de faire appel systématiquement à un professionnel : beaucoup de logiciels gratuits, beaucoup d'hébergeurs proposent la création, donc, il "suffit de" remonter ses manches et de… créer…

Le blog

Je pense, qu'aujourd'hui, le blog remplace le site. Il est plus vivant ! Il est possible, sur un blog, de trouver tout ce qu'il y a sur un site. Mais, le blog, va encore plus loin. Il est notre journal ! Alors, il faut publier, régulièrement, des articles… Mais quel genre d'article me direz-vous ? Réponse à la normande : celui qui vous convient !

Tout comme un journaliste lambda, vous n'avez pas besoin d'être hyper spécialiste sur le sujet. Vous pouvez aborder un thème qui vous inspire sur le moment et/ou sur lequel vous voulez réagir. Vous pouvez traiter toujours des mêmes sujets car c'est votre passion… Ceux qui viennent nous lire ne cherche pas une prose digne d'un grand écrivain mais plutôt une information, une idée, une explication, que sais-je encore…

Je suis plusieurs blogs et, dans chacun, j'y trouve du plaisir. Les articles ne me passionnent pas tout le temps, lorsque je dis "passionnent" c'est dans le sens que le sujet ne m'intéresse pas toujours, mais la lecture est toujours agréable.

Dans mon domaine, la généalogie, il y a beaucoup de soutien d'autres bloggeurs pour avoir des sujets d'écriture. Le challenge UPro-G est mensuel : un thème a été défini pour l'année en novembre dernier et ceux qui participent peuvent écrire leur article n'importe quel jour du mois… Le challenge AZ, ah ce challenge… Il m'a prise au dépourvu le 31 mai 2016, j'y ai participé tout le mois de juin 2016 et j'attends avec impatience le challenge 2017… Je suis dans les starting-blocks ! Une autre participation possible : le Généathème… A l'initiative de Sophie BOUDAREL, deux thèmes viennent d'être proposés.

 Vous voulez écrire ? Vous voulez être lu(e) ? Alors, à vos claviers… Il n'y a plus qu'à…