Cent trente années après les sœurs Adélaïde et Victoire, de la Maison de Bourbon, la Guerre éclate ! La Grande Guerre, celle qui a vu tant de destructions au long de ce chemin…

Chapelle du Souvenir à Cerny, Aisne © Christiane MENOT

Le Chemin des Dames, en 1914, est la partie du plateau du Soissonnais coincé entre la vallée de l'Aisne et celle de l'Ailette, du sud au nord ; et de la nationale 2 à la D 1044, d'ouest en est. Ce plateau domine la plaine : c'est un endroit stratégique de premier ordre.

Ce plateau est déjà connu des guerriers tel Jules César et ses troupes contre les troupes de la Gaule Belge, puis la bataille de Craonne, Napoléon contre Blücher. Après la guerre de 1870, le général SÉRÉ de RIVIÈRES est chargé d'établir deux forteresses construites sur la route de Soissons à Laon : celui de la Malmaison et celui de Condé un peu plus au sud.

 

Dès octobre 1914, les Allemands bien implantés repoussent les français et les anglais. Les combats vont alterner jusqu'en 1917 : les Allemands avancent, les Français reculent, les Français avancent, les Allemands reculent…

Et puis, le général NIVELLE lance son offensive au printemps 1917, victoire facile ! Les combats sont terribles ; les pertes beaucoup trop nombreuses. Craonne est reprise en avril puis la caverne du dragon en juin. Ce n'est que par la victoire de la ferme de la Malmaison, en octobre, que les Allemands abandonnent le terrain.

Fort de La Malmaison

En mai 1918, l'attaque de Ludendorff est victorieuse : les Allemands atteignent Soissons et Château-Thierry !

Souvenir de tous ces morts… 2017 ? La Mémoire ?...