Comment démarrer sa généalogie ? Beaucoup de réponses possibles, beaucoup de chemins possibles…

Ascendance Alexandanr Bélisaire MENOT

Je dirais, telle une normande que je ne suis pas, que ça dépend. En effet, ça dépend de ce que vous désirez … Le maximum d'ancêtres ? Savoir jusqu'où vous pouvez trouver VOTRE patronyme ? Connaître LA vie d'un ancêtre en particulier ?... Déjà que de questions, alors, imaginez toutes les possibilités…

La généalogie ascendante

Le plus simple et le plus logique, vous partez, en général, de VOUS ; c'est VOTRE généalogie. Vous connaissez, en principe, vos parents, vos frères, vos sœurs, vos oncles et vos tantes. J'ai bien écrit "connaissez" ; cela n'implique pas toujours de les avoir fréquenté ou de connaître leurs dates de naissances, mariages, décès, et encore moins leur descendance. Il y a toujours des vides dans les familles existantes ; ces vides sont souvent dûs au fait de l'éloignement, donc, perte de contact.

A partir de là, lancer-vous tel l'inspecteur dans une quête d'indices. Les premiers, la ou les communes dans lesquelles vos ancêtres sont passés. Avoir les actes est très important ! Donc, écrire aux mairies pour les obtenir ; attention : vous n'obtiendrez que ceux de la descendance directe, en justifiant cette descendance si les actes ne sont pas encore consultables au regard du texte de loi !

Vous avez les documents concernant vos parents ? La suite est simple… Vous cherchez tous les indices concernant vos grands-parents, et maternels et paternels. Et vous adoptez la même conduite…

Vous allez vite pouvoir chercher sur le net et là… Ce sera un jeu de patience !

En effet, dans les actes en ligne, il faut remonter tout le monde ! Surtout si la commune sur laquelle vous "travaillez" est petite. Vous allez y retrouver les oncles et tantes, les cousins et les cousines. Peut-être pas en acte direct (naissance, mariage ou décès) mais alors qu'ils sont témoins dans l'enregistrement d'un acte. L'indice important, dans ces actes, est le lieu où réside ce parent. S'il n'est pas de la commune, ce nouvel indice vous emmène vers une autre commune.

La suite ? Facile, vous faites la même chose… et vous arriverez à avoir une grosse "famille".

Cette façon de faire la généalogie est simple et nécessite beaucoup de patience. Si vous débutez, vous ne pourrez vous comparer, en "nombre", à un généalogiste qui cherche depuis trente ans… Mais, vous aussi, un jour, aurez une famille nombreuse et vous pourrez donner des conseils à des débutants !

La généalogie agnatique

Je vous vois sourire, mais j'en connais qui ne font que cela ! Pour moi, elle est un peu "sexiste". En effet, le seul indice retenu est celui du patronyme, donc du père… Car peu importe la mère, l'état civil donnait le patronyme du père aux enfants !

La recherche reste la même, d'acte en acte, concernant les pères.

Mais… le patronyme étant donné par les fils, il faudrait aussi rechercher les descendances des frères, non ?...

C'est ainsi, qu'aujourd'hui, il existe des "groupes" familiaux, qui réunissent les membres que sur le patronyme porté !

La suite de vos recherches ?

Au gré de votre inspiration… Mais, il est certain qu'l faudra ajouter un contexte historique et géographique…

Je n'aimais absolument pas l'Histoire alors que j'étais collégienne puis lycéenne ! Mais, la généalogie a su me donner goût pour cette discipline ! En effet, comment dissocier nos ancêtres de l'aspect principal de leur vie : l'Histoire ? L'un ne peut pas aller sans l'autre…

J'ai aussi ajouter, comme centre d'intérêts, le patrimoine. Comment parle de nos ancêtres si nous ne savons pas où ils ont habité, où ils ont vécu ?...

Alors, vous pourrez vous intéresser à telle commune plutôt que celle-là, et, par le fait, approfondir aussi vos recherches sur ladite commune (voir mon article du 18 septembre dernier, "Connaître sa commune d'origine…"

Ainsi, avec les années, vous pourrez être fier de votre généalogie… J'ai bien écrit "avec les années" ! Vous ne connaîtrez pas tout, tout de suite, mais vous apprendrez à connaître, vous vous passionnerez, vous rencontrerez des passionnés comme vous qui auront aussi une façon d'aborder la généalogie, et vous… échangerez !