La cloche Jeanne d'Arc © C. Menot

L'église de Moissy-Cramayel, classée monument historique, possède deux cloches. Elles sonnent toutes les heures et demi-heures de 7h00 à 22h00…

Jusque 1793, trois cloches sonnaient dans le clocher de l'Eglise Notre Dame de l'Assomption de Moissy-Cramayel, Seine-et-Marne.

La cloche de bronze de 1532 est classée par arrêté du Ministère de l'Education Nationale en date du 2 octobre 1942. Cette cloche, en très mauvais état, et de plus fêlée, ne tient plus à son support que par une anse sur deux. Le battant tombe plusieurs fois par an et, chaque fois, c'est le curé qui la répare avec des moyens de fortune. La refonte s'impose !... L'inscription persistant sur l'une des deux restantes dit ceci :

"l'an m V° XXXII, ont été fonduz les troys sœurs : la grosse nommée marie, l'autre anne et la petite barbe sans doubtance". Anne et Barbe, réquisitionnées par la Convention, étaient parties avec les calices, les patènes et ostensoirs au secours de la Patrie en danger.

L'autorisation des Beaux-Arts encourage fortement le rétablissement des trois cloches qui existaient autrefois.

Marie mesurait 1,18 de diamètre, son poids était de 956 kilos. A la refonte, 229 kg de bronze lui sont ajoutés ! Elle garde son nom et les noms des Morts de la Guerre 1914-1918 y ont été inscrits, en reliefs, sur le bronze ancien qui, durant cinq siècles, a éveillé les échos de ce coin de Brie.

Une seconde cloche a été fondue. Elle porte le nom de Jeanne d'Arc et pèse 660 kilos. C'est elle qui sonne les heures et les Angélus. Sur son bronze figurent les Morts de la Guerre 1939-1945. Elle a été bénite et baptisée en "l'An de grâce 1946, sous le glorieux Pontificat de S.S. Pie XII, par son Excellence Monseigneur Georges DEBRAY, Evêque de Meaux, M. l'abbé Henri JOT étant curé de Moissy."

Cette cloche sonne les évènements tristes ou joyeux de l'existence de toute la population de Moissy. Elle porte d'ailleurs l'inscription : "Je suis la voix de la reconnaissance, je sonne le souvenir et la Paix".