Heureuse de voir que le sujet fait débat : cela signifie que beaucoup s'interrogent sur l'avenir de la généalogie amateur dans les cercles de généalogies…

 

dernier

Etonnant de la part d'une "professionnelle" de parler ainsi. Mais j'ai été pendant 32 longues années amateur, alors, c'est un domaine que je connais bien !

Chacun vit et pratique ses recherches comme bon lui semble, il est vrai… Mais être unis par le biais d'un cercle, d'un forum, de commentaires sur un blog, de pages Facebook, … c'est un atout important ! Pour ce qui est d'un cercle ou d'une association, il y a le versement d'une cotisation. Comme l'a écrit Jub dans son commentaire sur l'article d'hier, tout le monde n'a pas la possibilité d'investir en monnaie sonnante et trébuchante. Et pour autant, la généalogie se réalise grâce à la mise en ligne de documents numérisés par les dépôts d'archives départementaux, et parfois municipaux. Mais cette numérisation mise en ligne gratuitement pour tous les internautes a pourtant un coût ! C'est sûrement pourquoi certains départements font payer l'accès à ces documents numérisés.

Malheureusement, pour avoir certains documents – ceux qui se trouvent dans d'autres départements que celui où l'on réside – il faut débourser quelques kopeks ; si ce n'est pas nous directement, ce sera la personne qui ira faire la recherche. J'ai encore rencontré ce matin aux archives de Seine-et-Marne, cette gentille dame qui a 45 minutes aller, autant pour le retour, et qui travaille pour le fil d'Ariane ! Elle aime ! Nous échangeons, car je l'ai eu fait, et je l'aide parfois !

Alors je rebondis sur le commentaire du Président du Centre Généalogique du Finistère qui prouve combien l'union fait la force ! Ce cercle de généalogie a tout compris… Un peu trop d'ailleurs à mon goût de généalogiste professionnelle… J Mais c'est un changement de cap parfaitement réussi pour le bonheur des adhérents !

Le forum de Génémil, avec des personnes plus que compétentes qui répondent rapidement, celui de GenAlsace où les traductions d'Albert sont quasi instantanées… et beaucoup d'autres encore font que les généalogistes amateurs ont trouvé leur "cercle" de généalogie ! Il est gratuit et ouvert vingt-quatre heures sur vingt-quatre !...

Difficiles donc pour les associations, de petites envergures, déjà établies, de se maintenir dans ce monde technologique !

Je vous promets, c'est le dernier article sur ce sujet qui m'interpelle car je faisais partie de plusieurs cercles, je les ai quittées pour les mêmes raisons que tous : elles ne m'apportaient rien de plus que ce que je trouvais sur le net et/ou dans les dépôts d'archives. Pourtant, c'est grâce à elles si j'ai chopé le virus (il n'y a toujours pas d'antidote) et que je suis devenue généalogiste professionnelle !... Grand merci donc à elles !