Aimer et connaître une commune, certes, c'est bien. Mais le partager et le faire apprécier du grand public local, c'est un brin un eu plus compliqué !

Moissy-Cramayel, commune de Seine-et-Marne, appréciée, aimée mais, surtout, beaucoup décriée ! C'est une commune de banlieue comme tant d'autres, avec ses lots d'inconvénients mais aussi ceux d'avantages… Alors… Le verre à moitié vide ou le verre à moitié plein ?

Déjà, pour pouvoir aimer le lieu où l'on habite, grande ville, petit village, banlieue, province, peu importe, pour pouvoir l'aimer, donc, il faut d'abord essayer de le connaître, de le comprendre… Il faut essayer de l'adopter et de faire en sorte qu'il nous adopte aussi.

Arrivée totalement par hasard en 1985 avec ma petite famille, 3 enfants, je me suis installée là, tout bêtement parce que nous cherchions rapidement à nous loger, nous arrivions de Berlin, et la maison que nous avons visitée nous a plu et hop ! Nous emménageons… Premier inconvénient, nous sommes arrivés à Noël, pas d'école proche de chez nous mais les enfants se sont adaptés… Puis nous avons passé quatre années fort agréables avec des voisins qui s'installaient aussi avec de jeunes enfants.

Et il est déjà temps de refaire les bagages pour un retour à Berlin et en revenir en 1994 ! Que de changements depuis notre départ en 1989 ! Là encore, nous nous sommes adaptés, avons pris nos marques et… je me suis intéressée de près à cette commune qui devait absolument être LA MIENNE ! Alors j'ai commencé à lire le livre écrit par Marie-Elisabeth Rouvières "A travers les siècles, Moissy-Cramayel, un village de Brie", puis je suis allée aux archives départementales pour consulter ce que je pouvais sur la commune ; je ne maitrisais absolument pas les documents d'archives, mais j'ai appris.

Oh… nouveau départ ! Le Sénégal cette fois-ci ! Le retour en 2001… Et là, au forum des associations, près de la piscine, je rencontre Yves FAYN et je m'inscris à l'association dont il fait partie : Mémoire de Moissy ! J'étais littéralement emballée, peut-être un peu trop pour certains membres mais…

D'année en année nous avons présenté des expositions aux thèmes variés : la gare, la mairie-école, l'église, … La déception était toujours là : force est de constater que nous n'intéressons que fort peu de gens !

Mais qu'elle n'est pas notre déception actuelle : le centenaire de la 1ère Guerre Mondiale ! Nous avons réalisé deux expositions : en 2014, Ceux de 14, et en 2015, Ceux de 15 ! Nous aurons eu, sur les deux expos à peine 12 personnes. Alors, cette année, nous pensons bien à ces pauvres soldats qui ont donné de leurs vies pour que nous soyons ce que nous sommes, mais cette année, pas d'exposition ! Trop de travail pour si peu d'intérêt !

 

Collection privée - G. Verney-Buisson

 

Nous avons aussi voulu faire connaître la commune, quartier par quartier… 1ère étape en 2015 lors des journées du patrimoine : la place du Souvenir ! Je vous assure qu'il y en a à dire ! Et pourtant, 7 personnes sur les deux jours !

Nous avons déjà publié deux ouvrages mais… très peu, trop peu, vendus… : Mémoires en Images, "Moissy-Cramayel", Editions Sutton, et "Les Délibérations du Conseil Municipal, 1812-1982", Editions Mémoire de Moissy.

Alors je m'interroge : que faut-il faire pour que les personnes qui se plaignent des mauvais côtés de leur commune viennent déjà connaître le passé et le positif que cela peut leur procurer ??? Que faire pour qu'ils nous rejoignent et que l'on puisse travailler et partager avec eux sur d'autres points ???

Mais il est vrai que la question principale est : qu'est-ce que le passé ? Le passé c'est déjà hier…avant-hier… alors, 1914 … 1842… 1821… Cela n'intéresse plus personne !