boule terrestre

 

La généalogie devrait être une matière enseignée à l'école… En effet, que de voyages nous faisons : dans le temps, que nous remontons volontiers, et dans l'espace, nos ancêtres savaient se déplacer à travers la France !

L'Histoire est une matière très intéressante, pour qui apprécie ! Ce n'était vraiment pas ma tasse de thé lorsque j'étais à l'école. Pourquoi nous parler du passé, un parfois un peu trop lointain : déjà que ma grand-mère, qui avait 51 ans lorsque je suis née, m'a toujours parue vieille… Sauf lorsque j'ai dépassé les 30 ans, là… cela méritait réflexion !

Ce qui m'intéressait, à moi, gamine, c'était le présent : la Guerre d'Algérie, pourquoi De Gaulle est-il parti après son référendum, le premier pas sur la lune, mai 1968, la pilule, bref, tout ce qui allait créer mon avenir, qui est désormais mon présent voire, pour beaucoup, mon passé… Alors, vous comprendrez bien que Napoléon, Louis XIV, … Eux, ils ne m'intéressaient absolument pas ! Napoléon, peut-être un peu plus grâce au Code napoléonien, étudié en même temps que la constitution de 1958 !

Et puis, il y a eu mes premiers pas en généalogie, les pas suivants, ceux qui m'ont amené à me poser LA question : "Qui dirigeait la France au moment où… tel ou telle ancêtre est né(e), s'est marié(e) et est décédé(e) ?" C'était devenu une question quasi existentielle ! Et, depuis, je trouve que notre Histoire nationale est bien intéressante, passionnante et explique tellement de choses dans la vie de nos ancêtres !

Désormais, pas une seule découverte n'a pas sa recherche historique : pourquoi ? comment ?

La géographie ! C'est une superbe matière ! Par les cartes, les photos, les plans, nous voyageons à travers le monde ! Même si nous n'y sommes pas vraiment allés, nous pouvons connaître ! La généalogie permet de tout situer : les départements, les chefs-lieux de départements, les sous-préfectures… Nous avons appris à l'école, au collège, au lycée, et grâce à la généalogie nous nous rappelons… nous connaissons… Que de beaux voyages nous faisons à travers la France, parfois, au gré de l'Histoire, à travers l'Europe, voire même pour certains de nos ancêtres, nous partons aux Etats-Unis ! Ainsi, nous pouvons aussi constater que nos ancêtres n'étaient pas aussi sédentaires que l'on pourrait l'imaginer…

Les traditions ! En généalogie, force est de constater que les mariages, dans le temps, ne suivaient pas spécialement les sentiments. Certains pourraient être choqués de voir un veuf se remarier avec une veuve quasiment aussitôt après son veuvage. Mais il y avait des nécessités de vie qui ne sont vraiment d'actualité : l'homme avait besoin d'une femme pour s'occuper de ses enfants orphelins de mère, la femme avait besoin d'un homme pour faire vivre la famille par le fruit de son travail.  Chacun y trouvait son compte… J'aime à penser que les sentiments pouvaient venir par la suite…

Désormais, une femme peut élever, seule, son enfant… l'homme peut avoir la responsabilité de ses enfants lors d'un divorce… L'homme et/ou la femme travaillent et éduquent leurs enfants ; les tâches sont partagées… La femme peut réguler sa fécondation et ne plus accoucher tous les ans ou presque ! Les familles sont moins "nombreuses"…

Je me rends compte que les sujets qui m'étonnaient alors que j'étais enfant : la façon de travailler de nos ancêtres, les relations familiales (pas de question posée…) sont les mêmes que ceux qui étonnent mes petits-enfants… "Quoi Mamie, tu as vu le film la Guerre des boutons lorsque tu étais enfant ? C'était vraiment en gris ? Ouaaah !" "Comment, tu allais à l'école le samedi toute la journée ? Le jour de repos était le jeudi ?"

Et ainsi la roue tourne et continuera de tourner ; les voyages à travers ce vaste monde se poursuivra inéluctablement… La descendance qui sera intéressée par la généalogie fera sûrement les mêmes découvertes que nous, les mêmes constats, sera jeune et… vieillira pour passer le relais…