Henry de la Tour d'Auvergne, Vicomte de Turenne, Maréchal de France

Henry naît au château de Sedan le 11 septembre 1611. Il est fils de Henry, Maréchal de France, et Elisabeth d'ORANGE-NASSAU.

Henry, son père, est Maréchal de France, Prince de Sedan, Duc de Bouillon, fils de François III de la Tour d'Auvergne, vicomte de Turenne, et d'Éléonore de Montmorency. Elisabeth, sa mère, est la fille de Guillaume le Taciturne, gouverneur de Hollande, Prince d'Orange et Comte de Nassau, et de Charlotte de Bourbon-Vendôme. 

 Maison forte de Bazeilles - Collection privée C. MENOT

Sa famille étant de confession calviniste, Henry est baptisé dans le temple de Sedan. Il est placé en nourrice dans la maison forte de Bazeilles, commune proche de Sedan.

Il est nourri de la lecture sur les vies des hérose de l'Antiquité, telles celle de Alexandre le Grand, qui inspira fortement Turenne sur sa future carrière de militaire. Une anecdote dit que, pour prouver qu'il est de bonne constitution, il s'est endormi au pied d'un canon du château de Sedan, lors de l'hiver 1621 !

 Au décès de son père, en 1623, Elisabeth d'ORANGE-NASSAU, veille scrupuleusement sur son éducation et celle de ses sept autres frères et sœurs. Il partit, dès l'âge de 14 ans, rejoindre ses oncles Maurice et Frédéric d'ORANGE-NASSAU, en Hollande. Il commença sa formation en tant que simple soldat, gravissant chaque échelon de la hiérarchie militaire !

Ainsi, il participa à la Guerre de Trente Ans, en 1626, puis au Siège de Bar-le-Duc, en 1629, à celui de La Mothe, en 1634, à la bataille de Landrecies, en 1637, et à celle de Brisach, en 1638. Il sert en Italie, de 1638 à 1641.

C'est son frère aîné, Frédéric Maurice, né en 1605, qui prend la succession de son père. Frédéric Maurice est aussi grand comploteur, comme leur père, et il perd la principauté après le complot de Cinq-Mars, en 1642, conspiration échouée contre le Cardinal de Richelieu. Il cède, à la France, la Principauté de Sedan et Raucourt par un traité signé le 15 septembre de la même année. Mécontant de cette perte, Turenne se rallia au Roi de France. Il est de toutes les campagnes de Louis XIV : Guerre de Dévolution, Guerre de Hollande, …

Turenne épouse Charlotte de CAUMONT-la-FORCE en 1653. En 1668, il se convertit au catholicisme.

Il meurt à la Bataille de Salzbach, le samedi 27 juillet 1675, frappé d'un boulet de canon. Par testament, il lègue 20 000 livres à la ville de Sedan ce qui permet la construction d'un nouvel hôpital pour les pauvres.

Il faut attendre 1823 pour que Turenne ait une statue à Sedan ! C'est l'œuvre du sculpteur Edme-François GOIS.

 Statue de Turenne - Photo collection privée C. MENOT

 

Bibliographie : La Statue de Turenne, Alain Sartelet… à lire sans modération !