La Guerre 1914-1918 est bien connue des chercheurs mais… Ne recherchons-nous que les Morts pour la France ? Pensons-nous à ceux qui sont partis et revenus ? Quand parle-t-on de ceux-là ?... Jamais !

Et puis, il y a ceux, 95 000 d'après le site Mémoire des Hommes, qui sont partis à la Guerre, qui sont morts et qui sont tombés dans l'oubli.

Alphonse Paul DEŸ ne sera pas de ceux-là !

Alphonse Paul DEŸ naît, à Melun (77), le mardi 17 janvier 1871 dans le foyer d'Alphonse, 31 ans, employé au chemin de fer, et Marie Anastasie REDDÉ, 28 ans, sans profession. Il est le second fils du couple, Gabriel Désiré, l'aîné est né le 16 septembre 1868 à Melun (77).

La famille vient s'installer à Moissy-Cramayel (77), entre 1875 et 1877 ; elle s'est agrandie avec  Albert Gaston, né le 8 septembre 1874 à Melun (77), Alphonse, né le 6 novembre 1875 à Meaux (77), Louis Octavien, né le 25 août 1877 à Moissy-Cramayel (77). Alphonse Paul connaît la première perte d'un proche par le décès de son petit frère Louis Octavien, le samedi 22 septembre 1877.

En 1886, lors du recensement, la famille s'est encore agrandie : Honoré Bertin, né le 22 février 1879, Henri Fortuné, né en 1882, Marie Nydia, née le 1er mars 1885.

En 1888, Gabriel Désiré, l'aîné des garçons, est exempté du service militaire pour "myopie". Au recensement militaire de 1891, Alphonse Paul, est boucher. Il travaille à la Boucherie SAUNIER à Moissy-Cramayel (77). Le 15 novembre 1892, il rejoint l'armée et le 17ème Bataillon de Chasseurs à pied. Après une période de 3 ans dans ce régiment, il passe dans la réserve, le 1er novembre 1895.

Son frère, Albert Gaston, classe 1894, est, dans un premier temps, dispensé du service militaire car Alphonse Paul est encore sous les drapeaux. Il fait son service actif du 12 novembre 1895 au 22 septembre 1896, et passe dans la réserve le 1er novembre 1898. Son autre frère, Alphonse, classe 1895, ne fait pas son service militaire : il est "ajourné" pour faiblesse.

Le samedi 18 avril 1896, à Moissy-Cramayel (77), Alphonse Paul épouse Victorine Marie GUILLERME, 22 ans, couturière, fille de Victor et Rosalie Adélaïde PHILIPPEAU. ).  Il est bien noté dans l'acte qu'il a effectué son service militaire d'une durée de trois ans au 17ème Bataillons de Chasseurs à pied. 

Le samedi 9 juillet 1898, à Moissy-Cramayel (77), Albert Gaston DEŸ, frère d'Alphonse, 24 ans, employé au P.L.M., épouse Marthe MÉTAUT, 22 ans, blanchisseuse, fille d'Edouard Auguste, manouvrier, et Aline Mélanie GILQUIN, couturière.

Honoré Bertin DEŸ, autre frère, s'engage comme volontaire le 8 janvier 1900 au titre du 12ème Régiment d'Artillerie. La même année, Alphonse Paul travaille pour le Chemin de Fer de Paris-Lyon-Méditerranée et réside à la Courneuve (93).

Albert Gaston décède, à Moissy-Cramayel (77), le lundi 1er décembre 1902 à Paris (12ème).

Le jeudi 19 novembre 1903, à Moissy-Cramayel (77), Alphonse, autre frère, 28 ans, manouvrier, épouse Marie Anastasie LAURENT, 23 ans, lingère, fille d'Étienne Amédée, manouvrier, et Marie Eugénie MIRATON, couturière. Il décède le mercredi 28 juillet 1909 à Brie-Comte-Robert (77).  

En 1911, Alphonse Paul part le 5 avril 1911 pour Cotonou (Dahomey), puis Bohican, toujours au Dahomey, en tant que chef de gare du Chemin de Fer du Dahomey. Il rejoint Dakar  (Sénégal) le 4 août 1911.

Situation durant le conflit 1914-1918

Au moment de la Guerre 1914-1918, le couple Alphonse et Marie Anastasie DEŸ ont quatre fils et une fille.

 -          Gabriel Désiré est classé "Bon pour le service armé" par le Conseil de Révision de la Seine-et-Marne en 1914. Il est affecté au 35ème Régiment Territorial d'Infanterie. Il restera à disposition du Ministère de la Guerre jusqu'à la cessation des hostilités et libéré du service militaire le 30 novembre 1918.

-          Honoré Bertin, toujours engagé, il est adjudant en 1914 au 8ème Régiment d'Artillerie.  Il fera campagne à l'intérieur du 2 août 1914 au 4 novembre 1916, puis dans les armées d'Orient, du 5 novembre 1916 au 30 novembre 1919. Ayant subi plusieurs blessures au cours de la guerre, il est cité à l'ordre du 33ème Corps d'Armée, le 14 octobre 1914, à l'Ordre de l'Aéronautique, le 10 mai 1917, et reçoit la Croix de Guerre, étoile vermeil.

-          Henri Fortuné est rappelé à la mobilisation, affecté au 8ème Régiment d'Artillerie. Il est détaché, à la demande de la commune de Moissy-Cramayel, du 15 septembre 1916 au 31 janvier 1917 à la distillerie CAILLE, à Moissy-Cramayel (77). Il est mis en congé le 5 mars 1919.

-          Alphonse Paul rentre du Sénégal le 21 mars 1915, il réintègre donc la subdivision de Melun et rejoint le 35ème Régiment Territorial d'Infanterie, le 9 avril 1915. Il passe au 8ème Régiment territorial d'Infanterie le 1er avril 1917. Il décède, à Proyart (80), le 10 décembre 1917. Cependant, il aurait dû être libéré du service militaire le 1er novembre 1917. Il n'est pas reconnu "Mort pour la France" car trouvé noyé, au bout de 3 jours, dans un étang. Cependant, il a effectué 25 ans et 27 jours de service militaire alors que la loi de 1889, loi sous laquelle il est entré en service n'en prévoyait que 25 !

Alphonse Paul DEŸ est inscrit sur le Monument aux Morts de la commune de Moissy-Cramayel (77), car les membres du Conseil municipal ont jugé, à juste titre, qu'il était Mort pour la France pendant le conflit, peu importe les conditions du décès.

Cependant, en 2014, une première demande de recourt auprès de la Direction des Missions – Département des Réparations, l'ONAC a refusé d'attribué cette mention.

Une demande vient d'être adressée au Ministre de la Défense… qu'en sera-t-il ? … Il faut attendre la réponse et penser que, cette fois, il y aura réparation aussi bien pour Alphonse Paul DEŸ due pour les 94 999 autres soldats morts pendant le conflit 1914-1918 mais sans la reconnaissance de l'Etat français.

Accueil

Le Ministère de la défense propose aux internautes d'annoter les pages de certains documents numérisés utiles pour la généalogie et la recherche en histoire locale. Participer à l'indexation collaborative 570 548 annotations réalisées à ce jour.

http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr